Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 11:19

Le pitch : Découvert errant seul dans un château après la mort de son "concepteur", un jeune homme , dont les mains sont des ciseaux, va bouleverser la vie d'une petite banlieue américaine.

 

Entre deux Batman, Tim Burton s'octroya une petite récréation et amorça le début de sa longue collaboration avec Johnny Depp. Ce faisant, il signa son premier véritable chef d'oeuvre.

De son titre original, Edward aux mains en ciseaux, le film laisse sur une impression merveilleuse : aucune scène n'y est de trop, aucun dialogue n'est superflu et la beauté des décors n'a d'égale que la grâce de la mise en scène.

 

On savait Burton doué pour les effets visuels (Batman avait représenté un sommet en 89), doué pour la direction d'acteur (revoyez donc Beetlejuice) et amoureux des marginaux en tout genre (Pee Wee en sait quelque chose). Ici, il réussit à réunir toutes les facettes de son talent en rencontrant son double plus jeune. 

 

Car la similitude du look de Depp avec celle de Burton est plus que frappante !! Il est clair que le jeune acteur (à l'époque) était l'exact reflet du jeune artiste qui débarqua chez Disney 10 ans plus tôt, avec sa volonté de bien faire, mais bridé par le conformisme ambiant du studio dans les années 80. Ici, Depp est lancé tel un éléphant dans un magasin de porcelaine dans une banlieue qui passé le premier moment va vite rejeter le jeune prodige.

 

L'intelligence du film est de ne pas juger . Le scénario laisse les personnages se ridiculiser eux-mêmes, se laisser enfermer dans leurs préjugés et tenter de profiter du talent d'Edward. Ses mains monstrueuses vont lui permettre de créer la vie au sein des végétaux, de surpasser les plus grands créateurs. Les dessins de productions le prouvent : Tim Burton veut faire réfléchir sur ce qu'est le talent, et les sacrifices nécessaires pour l'obtenir !

 

Car c'est bien de talent que l'on parle ici. Edward a effectivement des mains d'argent, mais il ne cherche pas  à en tirer profit. Pour lui, seul compte l'aide qu'il peut apporter, témoin cette scène de cambriolage qui tourne court ! Si Edward accepte, c'est parce que Kim (Winona Ryder, qui n'a jamais été aussi belle) lui a demandé. Il ne se pose pas de questions et ne cherchera pas à accabler ses "complices".

 

Cherchant son inspiration du côté de Frankenstein (les scènes où les habitants montent au château pour "tuer" le monstre !!), Burton offre également un rôle bref mais magique à Vincent Price. Le réalisateur et le comédien s'étaient déjà rencontré pour le court métrage Vincent et qui scellent ici un passage de relais. Tim Burton n'a jamais oublié d'où il venait et n'hésite pas à le clamer haut et fort ! 

 

L'histoire se déroule de manière inexorable, mais refusant de sacrifier son personnage. Seul le banlieusard le plus odieux sera vraiment puni, même si Burton n'hésite pas à taper sur une intégriste religieuse ou une nymphomane dont la superficialité n'a d'égale que la méchanceté !

 

Edward Scissorhands est un chef d'oeuvre, une pierre qui posera les fondations de l'oeuvre de Tim Burton, sans doute le réalisateur le plus touchant de notre époque, n'en déplaise aux cyniques qui l'estime perdu dans les limbes d'Hollywood !

 

Revoir le film en 2014 montre que, au contraire, il est resté le même. Seuls les moyens ont changé. Mais pour le reste, l'amour qu'il porte aux marginaux est toujours là et son univers gothique à souhait perdure à travers ses longs métrage !

Edward aux mains d'argent (*****)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment

Rogue One