Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 14:30

Le pitch : enlevé par des Aliens à la mort de sa mère, Peter Quill est devenu un ravageur et écume la galaxie à bord de son vaisseau en quête d’objet à voler. Après avoir découvert un mystérieux orbe, il va devoir s’allier avec d’autres marginaux afin d’éviter la destruction de Xandar de la main d’un fanatique Kree, Ronan l’accusateur 

 

A l’annonce de la mise en chantier des Gardiens de la Galaxie, les amateurs de Comics ont quelque peu fait la moue. Les personnages sont peu connus (une première série dans les années 70, un relaunch en 2013) et leur univers est très éloigné du reste de la constellation Marvel, même si dans le Comics, Iron Man fait partie des Gardiens.

 

Cela dit, la « galaxie » Marvel est incroyablement riche, que cela soit par ses races extra-terrestres (les Kree, les Skrulls, les bâtisseurs…), ses personnages hauts en couleur comme Galactus, le Surfer d’Argent, Captain Marvel, Rom (dont les droits n’appartiennent hélas plus à Marvel) et Thanos, sans doute l’un des méchants les plus réussis de la firme des idées.

 

A partir de là, grande était la tentation de mettre cet univers en image. D’une part, cela permettait de sortir du carcan super héros et de découvrir des personnages inédit. D’autre part, le fait de se frotter à la SF offrait à Marvel l’occasion d’attirer de nouveaux fans.

 

Restait à vendre le concept au public et, surtout, à offrir un bon film, pour éviter le flop.

 

Car les récents films de SF, par exemple le très bon troisième épisode de Riddick, sont loin d’avoir attiré les foules. 

 

Du coup, énorme surprise lors du démarrage du film aux USA. Et surprise encore plus énorme de voir que Les gardiens de la Galaxie est devenu le premier long métrage à passer la barre des 300 millions.

 

Une seule explication : Le film est une réussite quasi-totale !! Pour sa première plongée dans le grand bain, James Gunn (Horribilis, My Movie Project) fait un quasi sans faute !

 

Quasi, car si l’on excepte le trou béant entre l’enlèvement de Peter et le début du film (on comprend qu’il est enlevé par les ravageurs, mais l’explication est donnée au détour d’une phrase - On devait le livrer à son père), le scénario propose une histoire haletante, rythmée et visuellement impressionnante (à la hauteur des récents Star Wars , rien de moins !) où l’humour et le second degré sont constamment présents.

 

Le puriste pourra arguer que les personnages ne sont pas très fouillée voire stéréotypés (l’aventurier rebelle, la jolie combattante, le guerrier quelque peu bas de plafond). On leur répondra que la mise en place d’un univers complet passe forcément par des personnages simples. Et puis, lorsqu’Un nouvel espoir est sorti en 1977, Luke, Leia ou Solo avaient-ils déjà la complexité qui est désormais la leur ?

 

De même, on peut regretter que Thanos ne soit pas plus présent et que les motivations de Ronan soient un peu légère. Mais là aussi, le film n’est que le premier jalon d’une oeuvre qui va se complexifier et qui va , sans aucun doute , rencontrer le reste du Marvel Cinématic Universe. Après tout, Peter Quill devra bien rentrer un jour sur Terre. Les Avengers seront sans doute là pour l’accueillir « comme il le faut ». Et qui dit que Thanos ne va de nouveau s’intéresser à la Terre ?

 

Pour le moment, les seules connexion sont la présence du Collectionneur, aperçu à la fin du 2e Thor, et de Thanos. D’ailleurs, la scène post-générique est quelque peu décevante, vu qu’elle n’ouvre pas sur le film Marvel suivant (même si un personnage franchement inattendu fait son apparition).

 

Les scénaristes ont sans doute voulu rester les mains libres et ne pas trop se lier au reste des autres personnages du studio.

 

Il est intéressant de voir que des 5 gardiens de la Galaxie, les 2 personnages créés par ordinateur, Rocket  et Groot, sont les plus réussis. Non seulement, ils surprennent par leur complexité et par leur animation, mais surtout, ils sont très loin  des craintes que l’on a eu lors des premières bandes annonces. Après tout, un raton laveur parlant et un arbre géant peuvent rapidement devenir ridicules.Ce n’est pas le cas ici et le soin  apporté à ces deux personnages est patent, l’un des gages de la réussite du film.

 

Si, comme dans tout Space Opera, l’histoire est finalement simple et linéaire, elle n’en est pas moins passionnante. De la prison spatiale en passant par la mine creusée au sein même du crâne d’un gigantesque animal, de la planète hyper technologique Xandar au vaisseau minimaliste de Ronan, les décors impressionnent ! Marvel ne s’est donnée aucune limite et les cieux colorés de certaines contrées de l’espace rappellent parfois ceux de Flash Gordon. Visuellement, ça en jette, mais surtout, c’est beau !

 

Après, tous les ingrédients d’un bon film de SF sont là : combats spatiaux, duels entre le bien et le mal, objets technologiques délirants, vaisseaux en tout genre, races Aliens en veux-tu en voilà… Le cahier des charges est parfaitement rempli et offre son spectateur une évasion totale de près de deux heures ! Et les progrès de la technique aidant, les destructions massives ne font jamais toc. C’est simple, on se surprend souvent à faire « whouah ! » devant de telles images.

 

Film introductif à un nouvel univers, Les gardiens de la Galaxie ne peut échapper aux scènes imposées , à la progression des rapports entre les personnages qui auraient toutes les raisons de rester ennemi. Et malgré un tourbillon parfois effrayant de choses nouvelles, le film ne perd jamais son point de vue : divertir et épater un public venu pour cela.

 

La réussite des Gardiens montre que les scénaristes ont totalement compris ce qu’il fallait faire pour reproduire à l’écran la recette gagnante des Comics.

 

Espérons qu’ils ne l’égarent pas…

 

Les gardiens de la Galaxie (****)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment

Rogue One