Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 11:10
SPECTRE (****)

Le pitch : Lancé sur la piste d'un homme par M, au delà de sa mort, 007 va vite se rendre compte qu'une organisation mystérieuse noyaute toute la société mondiale.

 

Difficile de passer après Skyfall, unanimement reconnu comme l'un des meilleurs Bond de toute la saga, succès mondial impressionnant (1,2 milliard de recetttes, du jamais vu !) et surtout un film qui, après Casino Royale et Quantum of Solace, remettait 007 dans un esprit plus en phase avec ce qui avait fait son succès.

 

Mais Sam Mendes a relevé le défi et, malgré une baisse de régime en milieu de parcours, offre au public une séquelle qui se permet de clôturer toutes les pistes amorcées depuis 2006. Spectre n'a peut être pas la force de Skyfall, mais il s'en approche.

 

Le film démarre par une séquence d'ouverture époustouflante à Mexico, un premier plan séquence suivi d'une course poursuite à pied dans la foule et un combat magistral à bord d'un hélicoptère ! Rien à dire, le réalisateur des Sentiers de la Perdition n'a pas perdu la main. C'est fluide, rythmé et Daniel Craig est parfait dans un rôle qu'il maitrise désormais à la perfection.

 

Et même si le générique est (de mon point de vue) raté (la chanson titre est à 100 lieues en dessous du hit d'Adèle), le lancement de cette 24e aventure, où Bond va jouer en solo est parfait. 

 

Rapidement, le thème dérive vers une réflexion sur nos libertés individuelles et la surveillance de chacun. Habilement, le scénario y mêle une refonte du MI6, la fin du programme 007 et un tournant vers le tout électronique en matière de surveillance. Et même si le spectateur se doute rapidement que Spectre a noyauté cette idée, on suit avec un plaisir non dissimulé la traque de la vérité par 007. En bonus, la chute de rein de Monica Belluci ne laissera aucun spectateur insensible (même si sa séduction par Bond apparait quelque peu artificielle). La 2e course poursuite en voiture qui s'ensuit dans les rues de Rome est l'une des plus impressionnante de la saga !

 

Le film connaît cependant une petite baisse de rythme, même si l'histoire reste passionnante, la faute aussi à une Léa Seydoux quelque peu fade. Bond parvient , indice après indice, à dénouer la pelote de l'intrigue. Les séquences d'action sont un peu plus vaine et il faut attendre la premiere confrontation avec le patron de Spectre, Ernst Blofeld pour que que le métrage retrouve toute l'intensité du début et que se mettent en place des éléments développés depuis Casino Royale. Intelligement, ce "reboot" reprend les éléments des années 60 (le chat, la cicatrice) du patron de l'organisation criminelle, qui avait disparu au tout début de Rien que pour vos yeux, balancé dans une cheminée d'usine par Roger Moore.

 

Ce qui faisait la force de Skyfall est resté présent : Bond est un homme seul, lâché par son organisation, même s'il peut compter sur Q, M et Moneypenny. Il ne lâche cependant rien et reste fidèle à la défunte M (Judi Bench), finalement la seule personne qui aura vraiment compté pour lui avec Vesper. L'idée de relier tous les déboires de Bond à Spectre est brillante, tout comme le fait de l'avoir fait grandir avec Blofeld. En redistribuant ainsi les cartes, le scénario justifie tout ce qui a été fait depuis 2006. Certains pourront crier à la manipulation, mais franchement, cela permet de boucler la boucle, d'autant que Craig n'était pas certain de reprendre le rôle pour la 5e fois.

 

Spectre n'a peut être pas la force de Skyfall, qui ne connaissait pas de temps mort, mais il n'en reste pas moins un fabuleux James Bond. Les puristes auront sans doute à y redire et les nostalgiques de la période Moore ou Connery ne seront peut être pas d'accord avec moi. Mais d'un point de vue personnel, après la déception de Quantum of Solace, je trouve que la saga est désormais à nouveau sur de très bons rails et j'attends avec une impatience 2017, année où James Bond 25 sera là

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment

Rogue One