Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 18:12
Camping 3 (****)

Le pitch : Alors que Patrick accueille sous sa tente 3 jeunes dijonnais, Paulot, récemment séparé de Sophie, se pose des questions sur sa sexualité. Quand à Jacky, de sérieux problèmes de mémoire vont quelque peu gâcher les vacances de Paulette...

 

Après un 2e épisode plutôt réussi, mais qui comportait tout de même quelques longueurs (difficile de faire aussi rigolo que le premier de toutes façons), on espérait que ce 3e opus ne soit pas le film de trop, tant il n'est pas évident de continuer une série à succès sans tomber dans la redite ou la parodie. En injectant du sang neuf, Frank Dubosc et Fabien Onteniente ont réussi à éviter cet écueil, même si le film connaît un énorme trou d'air que je détaillerai plus loin.

 

Mine de rien, 10 ans ont passé depuis le premier film mais Patrick Chirac est toujours au chômage, preuve en est une garde robe non renouvelée depuis. Ce qui ne change pas non plus, c'est sa faculté à sortir des bons mots, des phrases idiotes (Benco du soir, je m'endors comme un loir, Benco du matin, je me réveille comme un lapin pour n'en citer qu'une, absente des bandes annonces) et à continuer à croire qu'il est un séducteur de 30 ans.

 

Tout le film est donc construit sur son personnage, même si l'arrivée de 3 jeunes gens va forcément l'obliger à le remettre en question (alors que dans les 2 premiers films, c'est lui qui changeait ses "compagnons" de camping). On est donc dans un ton moins choral qu'en 2006 et 2010. Il est vrai que l'absence de Mathilde Seigner (elle n'a pas réussi à dégager du temps dans son planning, mais elle est présente dans le film de manière subliminale, ne serait-ce que dans le générique de fin), le rôle moins important de Jacky et Paulette, et la disparition de toute l'équipe de direction des Flots bleus, Madame Pic en tête donnent une impression d'un film moins centré sur une équipe.

 

Mais la présence des 3 jeunes "squatters" permet de relancer justement la machine, sans tomber dans la redite. Exit, les quinquas découvrant le camping et ses vivissitudes, place à une nouvelle génération prête à tomber dans les tongues et les tapis de sol. Bien sûr, le choc des générations n'est pas toujours très fin, mais à aucun moment, le scénario ne se moque de l'une ou de l'autre. On reste dans un côté très tendre dans la "critique" des travers. Si Patrick Chirac reste hilarant dans son attitude, ses à priori, ses clichés, la façon dont sont présentés Benji et ses 2 potes est tout sauf méchante. Le scénario égratine gentiment les habitudes "djeunes"et les dialogues entre Chirac et ses co-locataires sont déjà culte.

 

Malheureusement, le film va connaître un très gros passage à vide. En fait, un moment soi-disant hilarant mais qui ne m'a arraché qu'un demi-sourire. Et vu la réaction de la salle, je n'étais pas seul à ne pas rire devant le cabotinage honteux de Jugnot et Michèle Laroque. Ce qui aurait pu être un bon moment de comédie se transforme vite en un grand n'importe quoi dès que le duo a goûté un gâteau très spécial. Qui plus est, ce passage n'apporte rien à l'histoire, ne la fait pas avancer d'un pouce. On se croirait de retour dans les mauvaises comédies françaises des années 90. Dommage, car l'idée était intéressante que de confronter deux mondes totalement différents. Mais quand on a deux acteurs qui tentent de tirer la couverture à eux et qui le font mal, on manque de bousiller son film.

 

Heureusement, le dernier acte rattrape cette énorme faute de goût. D'autant plus que l'autre fil rouge de l'histoire, à savoir Paulot est-il gay ? trouve une conclusion plutôt coquine, mais amusante. On ne pourra pas reprocher à Onteniente de faire dans le politiquement correct d'ailleurs quand à la nouvelle relation de Paulot. Mais plutôt que de spoiler, je vous engage à voir le film.

 

En définitive, Camping 3, sans atteindre le niveau du premier, est un bel épisode de cette série. on ne dirait d'ailleurs pas non à un 4e opus, même si se renouveler va devenir bien plus compliqué.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment

Rogue One