Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 06:31
Les gardiens de la Galaxie 2 (****)

Le pitch : Alors qu'ils viennent d'échapper à une race belliqueuse à qui Rocket a volé des objets inestimables, les gardiens de la galaxie sont sauvés par un étrange individu qui se prétend être le père de Star-Lord.

 

Le premier Gardiens de la galaxie avait été une énorme surprise et un pari sacrement culotté ! Imposer des personnages très peu connus (une série éponyme dans les années 70, quelques mini-séries dans les décennies suivantes) au sein du MCU et au grand public tout en mixant SF colorée et humour, c'était très loin d'être gagné. D'autant plus que Chris Pratt était loin d'être connu (depuis il a joué dans Passengers et Jurassic World, ce qui a assis son statut de star) et que le réalisateur James Gunn n'avait vu aucun de 3 premiers films dépasser les 5 millions de dollars de recette !

 

Pourtant, en 2014, un vent frais soufflait dans les salles et les aventures de Star-Lord s'imposèrent dans les salles du monde entier, saluées par la critique et le public.

 

Il était donc logique que les gardiens reviennent. Et comme souvent, Marvel a appliqué la classique maxime des séquelles : plus fort, plus grand, plus haut.

 

Plus de chansons pop, plus d'actions déjantées, plus de bon mots de Rocket, plus d'humour (et plus de budget, passant de 170 à 200 millions), ce volume 2 fait donc dans le "plus".

 

Pour autant, est-il à la hauteur du premier opus. Pas tout à fait en raison d'une inexplicable chute d'intensité à la moitié du film, alors que le métrage démarrait sur les chapeaux de roue  enchaînant une baston phénoménale avec une créature visqueuse puis une bataille spatiale extraordinaire. Quand Star-Lord et ses compagnons atterrissent sur Ego (je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler l'histoire). Malgré un visuel extraordinaire et des personnages inventifs (le père de Star Lord, joué par un Kurt Russel qui prend un main plaisir à s'incruster dans les franchises, la nouvelle venue Mantis et même un caméo très sympa de Stallone), le scénario va quelque peu patiner, n'étalant que de rares enjeux, avant de repartir dans le dernier acte et atteindre, enfin, les sommets du premier film.

 

Cependant, on ne peut pas dire que James Gunn (qui a également écrit le scénario) se soit reposer sur la facilité. Il aurait pu mettre plus de scènes avec Bébé Groot (irrésistible voleur de scène) ou se contenter de décalquer le premier opus. Au contraire, en confrontant Star-Lord à son père, il fait évoluer ses personnages tranquillement, de manière presque douce. La notion de famille est d'ailleurs très importante dans le film. A la différence des 4 fantastiques par exemple (même si point a toujours été très mal traités dans les films), les gardiens sont une famille recomposée, où chacun se cherche un entourage après avoir perdu le sien. Star Lord rencontre enfin son père, Gamora cherche à se rapprocher de sa soeur mais refuse d'avouer les sentiments qu'elle a pour Peter Quill,  Drax cherche à surmonter la perte de sa femme et de sa fille, et Yun-du, le ravageur qui a "adopté" Star Lord (toujours joué par Michael Roocker, qui retrouve donc Stallone 24 ans après Cliffhanger) se sent quelque peu trahi par son "fils" adoptif.

 

Vu sous cette angle, on aborde le volume 2 comme une nouvelle étape dans la vie des gardiens, et non pas une succession de scènes d'action échevelée comme souvent les séquelles en proposent ! Et comme l'alchimie entre les acteurs est excellente, que l'ajout des nouveaux personnages se fait de manière naturelle (la "romance" naissance entre Drax et Mantis) , c'est avec un vrai plaisir que l'on voit évoluer l'équipe.

 

Visuellement, le film est tout aussi coloré que le premier, inventif et bourré de décors extraordinaires. La démesure est le maître mot et ferait presque passer Le 5e élément pour un modèle de sobriété. Cependant, le script n'abuse pas de nouvelles planètes et prend le temps d'explorer chaque nouvel univers, Ego se taillant la part du lion. Certes, l'abus d'écrans verts se fait parfois sentir et les lois de la physique en prennent un sacré coup, mais l'inventivité du film est indéniable, cherchant toujours à surprendre et ne se complaisant pas dans la facilité. Que cela soit les extra-terrestres (dont l'un joué par Rob Zombie en personne), les vaisseaux, les objets, tout est surprenant, riche, inventif, bien plus d'ailleurs (et c'est une chose rare dans l'adaptation de comics) que dans les pages dessinées par les artistes de Marvel.

 

Enfin, l'humour est omniprésent, passant surtout par les dialogues (étonnamment, Drax se taille la part du lion, Rocket étant quelque peu en retrait sur une partie du film) et les situations incongrues, ce qui n'empêche pas une certaine gravité. Mais jamais le film ne tombe  dans la sinistrose.

 

Au niveau de l'intégration du MCU, il faudra être très très rapide pour apercevoir que, lors d'un saut dans l'hyper-espace, Rocket et Yun-Du passent au dessus de la planète où se battent Hulk et Thor (me semble-t-il) ! Howard le canard fait également une apparition, tandis que Stan Lee s'offrent deux scènes, en pleine discussion avec les Gardiens, ces êtres omnipotents qui observent l'univers sans jamais intervenir (enfin, sauf dans plusieurs épisodes cultes des Fantastic four). Les traditionnelles scènes post-génériques sont présentes, mais une seule présente celui qui pourrait être le personnage clé des Gardiens de la galaxie volume 3 : Adam, un être supérieur apparu lui aussi dans Fantastic Four.

 

Mais entre temps, nous aurons eu Spider-Man Housecoming, Thor 3 et surtout Avengers : la guerre de l'infinité !

 

Pour le moment, savourons ce délirant métrage à sa juste valeur qu'est Les gardiens de la galaxie Volume 2 !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment

Rogue One