Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 06:40
prison-break-s2-05.jpgAu terme d’une saison haletante et riche en rebondissements, Michael retourne donc en prison. On pourra trouver le procédé un peu réducteur, mais il est clair que le public préfère le voir en danger plutôt que coulant des jours heureux avec Sarah Tancredy. La pauvre Sarah va d’ailleurs disparaître sans préavis car l’actrice qui l’interprète est enceinte. Difficile d’être en cavale avec un bambin !!

Cette saison 2 a modifié radicalement l’essence même de certains de ses personnages et s’est permis des voltes faces que peu de séries osent vraiment. A la différence de certains feuilletons, ici on a joué sur la surprise, sur la trahison, sur le virage à 180° et tant pis si la crédibilité en prenait parfois un coup.

Ainsi, si Lincoln se voit in extremis lavé de tous soupçons, Paul, l’assassin de la première saison a d’abord cherché à tuer Sarah puis a aidé les évadés et enfin s’est repenti en dévoilant le sinistre complot, quitte à le payer ensuite de sa vie. Sa volonté affichée de regarder la mort en face dans le dernier épisode et l’adieu à sa sœur (lors de sa tentative avortée de suicide) ont montré que, loin d’être un yes man, Paul n’était en fait qu’une âme manipulée par la présidente, un amoureux fou qui a cru agir pour son pays mais qui, à l’instar d’un Vador, a compris à la toute fin où était le bon chemin.

La présidente et son frère, victimes de leurs agissements crapuleux, se sont retrouvés dans la situation délicate des perdants. Le frère en est mort et la Présidente a dû démissionner, montrant bien sa totale soumission au Cartel, ce mystérieux conglomérat d’homme d’affaires qui dirigent le pays (et qui rappelle quelque peu le syndicat d’X-Files !!)

Le père de Sarah a été victime de ce Cartel tout comme une partie des évadés : L’acrobate, le Disjoncté, Abruzzi… Seul l’ex-GI, Benjamin Franklin (un nom prédestiné ?) a réussi à s’en sortir, en mouillant Mahone au passage. Sa nouvelle vie avec sa femme et sa fille est l’un des rares rayons de soleil de cette saison. On regrettera le départ trop rapide de Joe Abruzzi, le mafieux qui disparaît dès le 2e épisode. Personnage sympathique et surtout loyal, il est la première victime de Mahone.

Du côté des méchants, Bellick a vu son monde de magouille s’écrouler et a surtout montré qu’une crapule brouillonne le restait. Résultat des courses, il est accusé de meurtres (deux fois !!) et se retrouve (deux fois) derrière les barreaux. Bellick à la différence de T-Bag n’inspire aucune circonstance atténuante, c’est un pourri et c’est avec un certain plaisir qu’on le voit se débattre avec ses fausses accusations de meurtre. Mais chassez le naturel, chaque fois qu’une chance lui ait offerte de s’en sortir, il la gâche par son incroyable stupidité doublée d’une méchanceté crasse.

Ame damnée de la présidente, le tireur de ficelle M. Kim a disparu comme il a vécu : violemment. Non sans voir tout fait pour tenter de faire disparaître les preuves de la culpabilité du Cartel.

T-Bag, l’ignoble pédophile a, vers la mi-saison, amorcé un virage presque humain, mais la nature a rapidement repris le dessus et les morts ont jalonné sa route. Violent, immoral et vicieux, on ne peut pas détester à 100% ce salopard car, quelque retour en arrière montrent que sa jeunesse a été conditionnée par la violence et les abus sexuels. T-Bag est un monstre, mais il n’est pas surgi de nulle part.

Enfin, Sucre voit son sort en suspens. Mort ? pas mort ? Sa fiancée semble condamnée… Bref rien de rose.

Quant à Michael, il retourne derrière les barreaux mais cette fois ci, il plonge directement en enfer, à Sona, au Panama. Il va retrouver Mahone qui a fait les mauvais choix.

Si Michael et Lincoln ont peu évolué durant cette saison, les sidekicks ont été beaucoup plus modifiés. Mahone, par exemple, est passé du flic inoxydable au tueur camé et sans morale avant de revenir à un personnage plus tragique, hanté par le meurtre d’un criminel et qui a laissé s’enfuir sa famille pour la protéger.

Cette saison 2 était sous le signe de la cavale, il se passait beaucoup (trop) de chose mais l’écueil de la redite par rapport à la première saison a été évité, ce qui n’est pas rien. En ouvrant les portes du pénitencier, en multipliant les points de vue à travers une douzaine de personnages, les scénaristes ont certes passé la crédibilité par-dessus bord mais qu’importe, le divertissement était là et bien là.

On peut regretter que le dernier épisode tente de répondre à tant de question et que le retour à la case prison ne soit pas des plus logiques, mais les premiers épisodes de la saison 3 montre que ce nouveau pari est payant : la série devient plus sombre, plus violente encore et c’est désormais la lutte pour la survie qui prime, plus encore qu’à Fox River.

M6 a eu la bonne idée de programmer la Saison 3 dans la foulée mais gare, la grève des scénaristes US n’a permis de tourner que 8 épisodes. Attention à la rupture de stock !!!
Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Franchement, cela vaut le coup même si ce n'est pas la série du siècle !!

Je continue de dévorer Heroes et Band of Brothers !! Des choses formidables aussi...
Répondre
G
Mon Dieu les jeunes filles en fleur vont souffrir les martyre les nuits du Jeudi
Répondre
S
Je dois dire que je suis complètement passé à côté de cette série qui est tombé sur M6 au moment de pleins d'autres séries et je pouvais pas tout voir. Bon, peut être qu'un jour je me rattraperais..
Répondre
C
D'après Alain Carazé, la saison 3 serait moins passionnante.

L'épisode d'hier était un peu lent effectivement.
Répondre

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment