Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 09:02

Le pitch : depuis sa tendre enfance, Bob Razowski rêve de devenir terreur d'élite. Pour cela, il intègre la plus prestigieuse académie de Monsters City. Mais la concurrence de Jack Sullivan, un monstre particulièrement doué pour faire peur, va tout changer.

 

La façon dont Pixar gère ses séquelles est un cas d'école et un exemple à suivre. Alors que beaucoup de studio se contente de répéter une recette, Pixar innove à chaque fois. Les deux Toy Story approfondissaient les thèmes du premier, Cars 2 prenait une direction totalement différente du premier et rendait hommage à James Bond et Monstres Academy joue le jeu de la préquelle. Avec une réussite indéniable !!

 

Passons sur l'animation. Que dire de plus à part que dans un dictionnaire, le synonyme de perfection se nomme Pixar. Reprenant les codes de couleurs et de textures du premier film, Monstres Academy les pousse dans leurs derniers retranchements tout en refusant la surenchère. il y a bien sûr plus de monstres, plus de décors, plus d'endroits exotiques. Mais cela correspond à l'histoire. Aucun effet n'est gratuit. Et comme le film s'articule autour de la rivalité Bob/Jack et des recettes du buddy movie tout en baignant dans une nostalgie certaine de la jeunesse des héros (et donc de l'équipe Pixar), il se dégage une atmosphère douce, parfaitement rendue, avec très peu de lumières agressives. Le travail fait par les animateurs est dantesque et les idées ont beau foisonner, jamais la technique n'écrase le film. Il aurait pu être fait de manière traditionnelle qu'il aurait été tout aussi fabuleux.

 

C'est donc sur l'aspect le plus important, le scénario, que Monstres Academy devient un chef d'oeuvre. En retraçant les origines du duo, en osant présenter Jack comme un parvenu suffisant et Bob comme un bosseur acharné voire obsédé par la réussite (mais se refusant à tomber dans la tricherire) , le scénario prend tout le monde à contrepied. Car quand on a annoncé une séquelle, on pensait que l'histoire partirait sur les bases de la fin de Monstres et Cie, à savoir que le rire est devenu le carburant du monde des monstres.

Les auteurs ont préféré le retour au passé, dans un monde idéal (ou presque) et jouant donc sur le classique duo que tout oppose. Et même si l'on connaît la fin de l'histoire (inconvénient de la préquelle), le chemin pour y arriver est passionnant, chacun devant apprendre de l'autre et oublier ses rancoeurs.

 

Mais l'histoire se focalise aussi sur les perdants, les laissés pour compte, ceux que le culte de la perfection laisse toujours sur le côté. Ce thème aussi est universel et Pixar l'exploite à merveille sans jamais donner de leçons. C'est parce que Bob parviendra à redonner confiance à son équipe de bras cassés qu'il retrouvera la sienne et qu'il réalisera son rêve, même si Jack et lui devront trouver une voie parallèle pour y parvenir.

 

Explorant et approfondissant le monde des monstres, Monstres Academy est une séquelle réussie, drôle et bien plus profonde qu'elle en a l'air. Bref, un nouveau chef d'oeuvre made in Pixar !

Monstres Academy (*****)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment

Rogue One