Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 18:11

Red

Le pitch : un retraité de la CIA se voit pris pour cible par de mystérieux tueurs. Pas de chance pour eux, ce « retraité » est loin d’être bon pour la casse.

 

Dans la multitude de rôle que Bruce Willis a pu incarner, Red est sans doute le meilleur quand il s’agit de jouer sur son âge. Il n’est un secret pour personne que le John McClane du premier Die Hard n’a plus 30 ans. Du coup, les derniers rôles de l’acteur prennent cet état de fait en compte, même si le résultat n’est pas toujours du plus réaliste (dans le dernier Die Hard justement, difficile de croire que Willis n’a plus l’âge d’être un jeune premier aux vues de ces performances physiques).

 

Mais Red va donc plus loin en faisant de lui rien de moins qu’un retraité. L’idée a d’ailleurs été reprise dans le dernier GI Joe. Mais la grande originalité du film est d’embarquer d’autres « vieux » acteurs. Des frappadingues comme John Malkovich, des calmes comme Morgan Freeman (qu’on a l’impression d’avoir toujours connu âgé) ou des distingués comme Hellen Mirren. Bref, une vraie équipe de cabotins qui s’en donnent à cœur joie pour flinguer du méchant, s’introduire dans des lieux ultra-protégés ou déjouer des plans diaboliques (et quelque peu nébuleux).

 

Soyons honnêtes : le scénario de Red contient pas mal de trous narratifs et il est surtout prétexte à une suite de scènes « explosives ». Chaque acteur joue sur sa partition : Willis est d’une froideur impressionnante et dirige son équipe avec professionnalisme, Malkovich est le parano de service, mais dont les craintes ne sont pas si infondées, Freeman est la caution morale du groupe. Quant à Mirren, elle est surtout un atout de charme et un prétexte à féminiser l’équipe.

 

Du coup, nantie de ses quatre caractères, le film se déroule un peu comme dans un jeu vidéo : chaque scène amène une épreuve qu’il faut surmonter (épreuve physique comme un gunfight délirant sur un parking de containers, épreuve plus intellectuelle quand il s’agit d’infiltrer le siège de la CIA.)

 

Et même si les motivations des « méchants » restent obscures et que Karl Urban a un peu de mal à exister au milieu de cette bande de « vieux », Red tient ses promesses, à savoir un bon petit film d’action sans prétention, mais qui permet de passer un bon moment.

 

Qui plus est, le scénario a le bon goût d’ajouter une bonne dose d’humour, notamment dans la relation entre Bruce Willis et sa jeune « protégée » Mary-Louise Parker. La pauvre jeune femme sera droguée, ligotée, enfermée… dans le seul but de la protéger des nettoyeurs de la CIA. Et le film est souvent vu à travers ses yeux, ce qui offre un délicieux décalage et une ironie mordante, dénuée de cynisme.

 

Robert Schwentke (déjà réalisateur du très bon Flight Plan, mais plombé cette année par le bide sans appel de RIPD) se contente malheureusement souvent de piocher à droite et à gauche dans les récents films du genre. Certes, la mayonnaise prend rapidement et l’on ne s’ennuie à aucun moment mais il est dommage que le manque d’ambition desserve finalement le film.

 

RED (***)

Partager cet article

Repost 0
Published by Dave - dans Rattrapage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment

Rogue One