Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 16:05
Mes meilleurs copains (*****), un  hommage à Bacri.

Le pitch : 20 ans après avoir la chanteuse de leur groupe s'exiler au Quebec et devenir une vedette, une bande d'amis la retrouve le temps d'un week end !

 

Quoi ? 5 étoiles pour l'un des films les moins connus de Jean Marie Poiré ? Hé oui, car malgré son échec au BO à sa sortie (moins de 400 000 entrées), Mes meilleurs copains est sans aucun doute le film le plus abouti de l'auteur des Visiteurs ,  le plus personnel, celui que l'on peut voir et revoir jusqu'à plus soif ! Et oui, je le trouve encore meilleur que Le père Noël est une ordure, c'est dire !

 

Pourquoi ? Parce qu'en mettant en scène des quadra autrefois révolutionnaires devenus ce qu'ils ne voulaient pas être, Poiré raconte une partie de sa jeunesse  (il a fait partie d'un groupe rock et a côtoyé la future chanteuse des Pretenders) mais surtout fait s'entremêler deux époques totalement différentes : les années 60 et le flotter power, la musique rock, l'amour libre d'un côté, de l'autre les années 80 et la course à l'argent, à la réussite, le sida.

 

De cette opposition naît un film où la nostalgie l'emporte sur le cynisme, où Jean Pierre Daroussin, formidable dans son personnage lunaire et déconnectée de la réalité, joue de la guitare solo le long d'une rivière, où Clavier ne fait pas encore du Clavier, où Lanvin est formidable dans son rôle de râleur et surtout où Jean Pierre Bacri trouve son meilleur rôle.

 

Vous voyez où je veux en venir ? Plutôt que de rendre un hommage mérité à Bacri en citant ses films les plus connus (Un air de famille, Cuisine et dépendance, Smoking/no smoking ou Le goût des autres) , je préfère chroniquer un film moins connu mais où il est merveilleux, dans un rôle pas simple, celui d'un artiste homosexuel devenu directeur de marketing, mais qui n'a jamais oublié sa jeunesse.

 

Mes meilleurs copains, c'est tout ce qu'il y a de mieux dans la comédie française : des dialogues aux petits oignons (C'est bon, y a pas mort d'homme), des scènes cocasses et drôles qui ne tombent jamais dans le ridicule, une vraie écriture de l'intrigue et non une succession de gags et surtout une vraie mise en scène, avec une lumière différente selon les époques. Bref, un vrai film de cinéma et non pas un téléfilm projeté au cinéma.

 

Si ce film mérite 5 étoiles, c'est surtout parce qu'il est quasi parfait , que chaque situation dans les années 60 trouve son écho dans les années 80, que les acteurs sont au sommet de leur art, même ceux plus secondaires comme celui de Didier Pain - mari et producteur de la chanteuse, divinement interprétée par Louis Portal (Tchao Pantin) et que, au final, quand le générique de fin arrive, on n'a qu'une envie : le revoir !

 

Si vous ne connaissez pas Mes Meilleurs copains, n'hésitez pas ! C'est un véritable chef d'oeuvre, drôle, tendre, parfois vache (ah, Philippe Khorsand qui se fait piquer toutes ses femmes par son entourage) et dont la nostalgie empreinte les plus belle voies de la narration.

 

Vous verrez, vous ne le regretterez pas ! Et vous découvriez l'un des plus beaux rôles de Jean Pierre Bacri. Peut-on trouver plus bel hommage ?

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2020 2 22 /12 /décembre /2020 15:00
Ciao, M.Brasseur !!

Décidément, cette année 2020 on n'est pas prêt de l'oublier !

Elle vient de nous enlever Claude Brasseur , l'un des plus grands comédiens français !

Certains l'ont connu avec le fabuleux diptyque On ira tous au paradis/Un éléphant ça trompe énormément, d'autres avec Vidocq, certains - dont votre serviteur - avec La boum, les plus jeunes avec Camping...

 

Les amateurs de course automobile se rappelleront du Claude Brasseur sur le Paris-Dakar (quand cette course avait encore un sens). Les plus érudits sauront qu'il avait failli participer aux JO de 64 dans l'équipe de Bobsleigh.

 

Mais c'est évidement au cinéma qu'il a enchanté des générations de spectateurs. Car outre les films cités, on peut parler de La guerre des polices, un des meilleurs polars made in France, Guy de Maupassant où il incarnait avec brio le génie torturé de la littérature, Josepha, Légitime violence...

 

Il savait tout jouer. De la comédie (Une langouste au petit déjeuner - un truc italien totalement délirant , Le bal des casse-pieds, Les rois du gag), des comédies de moeurs (Un deux trois soleils, Le souper, Délit Mineur), des polars (Une robe noire pour un tueur, La taule), des drames (La banquière  -superbe film avec Romy Schneider, Une histoire simple).... Pour ne vous  citer que les films que j'ai vu.

 

A partir de 2006, avec les trois volets de Camping, Claude Brasseur avait acquis une nouvelle popularité et avait fait se gondoler la France entière avec son personnage de Jacky Pic.

 

Car , tout immense comédien qu'il fut, Claude Brasseur était surtout une icône du cinéma populaire, celui qui rend heureux (même quand il est triste) et qui justifie que le "cinoche" soit aussi (et surtout) un média qui doit être partagé par le plus grand nombre...

 

Il va pouvoir retrouver Guy Bedos, Victor Lanoux et Jean Rochefort pour reformer le quatuor d'amis de On ira tous au Paradis, vu que ses potes l'attendent déjà...

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 09:12
Vador n'était pas immortel...

Le plus grand "méchant" de toute l'histoire du cinéma, Dark Vador, est une icône mondiale, une incarnation de la vilénie et une présence hallucinante à l'écran, et ce dès sa première apparition dans l'épisode IV.

 

Mais Vador c'était aussi un personnage complexe, mélange de toute puissance et de doute, tiraillé entre ses ambitions, sa dévotion à son maître et son envie de régenter lui même la galaxie. Et sa rédemption finale dans Le retour du Jedi avait encore complexifié le personnage.

 

Les épisodes I,II et III avaient mis en lumière la parcours et les erreurs qui l'avaient amené à incarner le mal au côté de l'Empereur Palpatine. Si certains n'ont pas aimé que Lucas lève le voile sur les origines de Vador, pour ma part, l'histoire et la chute d'Anakin Skywalker, élu destiné à rétablir la force (ce qu'il fera effectivement en se sacrifiant sur la 2e étoile de la mort) m'a passionné.

 

Reste que derrière le masque, il y a eu des multitudes d'acteurs. David Prowse était l'un d'eux. Prowse était celui qui incarnait Vador dans quasiment toutes les scènes des épisodes IV,V,VI sauf pour certaines cascades et surtout pour celle où Luke lui enlève son masque, afin qu'il puisse le contempler avec ses propres yeux. Sebastian Shaw (décédé en 1994 eut cet honneur). Prowse pris d'ailleurs très mal ce manque de confiance de la part de Lucas.

 

A titre d'anecdote, si sa grande taille lui offrit le rôle, Lucas lui avait donné le choix entre celui de Vador et celui de Chewbacca. Mais comme il dit à l'époque "Tout le monde se souvient du méchant". Rien n'est plus proche de la vérité.

 

Si Prowse a joué dans une multitude de films, dont Orange Mécanique, c'est bien Star Wars qui lui a offert une gloire mondiale.

 

David Prowse a donc rejoint d'autres protagonistes de la saga : Alec Guiness , avec qui il croisa le fer sur la première étoile de la mort, Peter Cushing  alias le grand Moff Tarkin, l'un des rares impériaux à pouvoir donner un ordre à Vador ou donc Sebastian Shaw. 

 

A 85 ans, il entre donc pleinement dans la légende. 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 19:34
Sean Connery, le 007 iconique, nous a quitté.

Saleté d'année 2020 !! Ce jour, nous avons appris le décès de Sean Connery , le 007 le plus apprécié des cinéphiles , qu'il a interprété 7 fois, en commençant par Docteur No évidemment.

 

Mais Sean Connery c'est aussi Rock, Le nom de la Rose, Indy III, Zardoz, Les incorruptibles, L'homme qui voulait être roi, Outland, La rose et la flèche, Higlander et j'en passe... L'acteur écossais a été espion, moine, policier, truand, archéologue, Robin des bois,  mentor d'immortel ! Il a tout joué, avec les plus grands (De Palma, Spielberg, Bay, Mc Tierman (Octobre Rouge)..Hitchcock (Pas de printemps pour Marnie...)

 

Il avait pris sa retraite en 2003, après la sortie de La ligue des gentlemen extraordinaires (un film à ré-évaluer, d'après l'oeuvre d'Alan Moore) et a tenu parole, même s'il a doublé un jeu vidéo sur 007 par exemple.

 

Parlons de 007 ! S'il reste le Bond le plus apprécié, je vous avoue que je trouve que ses épisodes ont quelque peu mal vieilli , notamment au niveau du rythme. Mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! Que cela soit Docteur No, Opération tonnerre, Bons baisers de Russie ou Goldfinger, les Bond de Connery ont posé les bases du mythe. Sans lui, nous ne fêterions pas les presque 60 ans de la série !!

 

Sean Connery rejoint donc les étoiles. Il peut être fier de son oeuvre, de tout le bonheur qu'il a donné aux amateurs de cinéma !

Partager cet article
Repost0
29 août 2020 6 29 /08 /août /2020 10:21
Black Panther s'en est allé.

Triste nouvelle ! Chadwick Boseman, alias le roi Tchalla, alias Black Panther est décédé d'un cancer à l'âge de 43 ans !

 

Ainsi, même les super-héros peuvent partir de cet atroce maladie. Dans la vie réelle comme dans la vie des Comics. Ainsi, en 1983, le graphic Novel montrait le combat perdu de Captain Marvel contre le cancer. Un récit qui avait boulversé les fans. Ce n'était pas la Captain Marvel du MCU mais son homologue masculin (dont l'histoire avait inspiré le film d'ailleurs, vu que Mar-Vell se rebellait également contre les autres Krees).

 

Chadwick Boseman était atteint de ce cancer depuis 4 ans et n'en avait jamais parlé publiquement, préférant garder ses forces pour lutter contre. 

 

Si toute la planète Marvel est en deuil, la tâche pour lui succéder à l'écran va être très dure tant il incarnait parfaitement la droiture et le courage du roi du Wakanda. 

 

En attendant, grâce au MCU, à Black Panther, Civil War, Infinity War et Endgame, il vivra éternellement pour tous les enfants du monde et pour tous les adultes qui ont su garder leur âme de fan !

 

RIP, Mr Boseman.

Partager cet article
Repost0
9 février 2020 7 09 /02 /février /2020 09:23
Départs de Kirk Douglas et Robert Conrad !

Deux tristes nouvelles ont été annoncés à quelques heures d'intervalle.

 

Tout d'abord le décès de Kirk Douglas à l'âge vénérable de 103 ans ! Ce vétéran d'Hollywood aura traversé des décennies de cinéma, s'illustrant dans des films aussi divers et important que Spartacus, Les Vikings, Les sentiers de la gloire ,20000 lieues sous les mers ou Nimitz.

 

Il fut aussi réalisateur(Scalawag , le western La brigade du Texas) mais ses films n'eurent pas le succès espéré. En tant que producteur, il eut plus de succès, notamment avec Spartacus ou Les sentiers de la gloire. Il engagea Dalton Trumbo, pourtant sur la liste noire d'Hollywood (pour ses sympathies avec le monde communiste) , ce qui fut un acte courageux dans les années 50. 

 

Retiré du cinéma depuis près de 20 ans à cause d'une violente crise cardiaque, Kirk Douglas a donc vécu paisiblement les dernières années de sa vie, notamment en oeuvrant avec sa fondation pour les enfants défavorisés.

 

Robert Conrad n'a pas eu une aussi grande carrière au cinéma, mais c'est la télévision qui l'a rendu célèbre avec Les mystères de l'Ouest, plusieurs saisons de Mission impossible, les têtes brûlées ! Des générations entières ont donc suivi les nombreux épisodes qu'il aura tourné pour le petit écran. Il est décédé à l'âge de 84 ans.

 

 

Départs de Kirk Douglas et Robert Conrad !
Partager cet article
Repost0
1 avril 2019 1 01 /04 /avril /2019 19:36
A propos d'Agnes Varda

Agnès Varda a quitté cette terre ce week-end. Comme souvent, et c'est logique, énormément de sites et de médias lui ont rendu hommage. 

 

Cependant, en surfant sur ces sites, on peut se rendre compte que pas mal se sont surtout contenté de reprendre la page Wikipédia (ou autres) , mais que très très peu ont vu ses films.

 

Je ne vais pas me la jouer prétentieux car je n'ai vu qu'un seul de ses films, Sans toit ni loi, son plus gros succès (c'est son seul film qui ait passé le million) avec Sandrine Bonnaire. Et c'était il y a plus de 30 ans. Pour la petite histoire, j'avais beaucoup aimé, même si l'aspect misérabilisme m'avait quelque peu interpellé.

 

D'ailleurs ceux qui parlent de son "immense" oeuvre ne doivent sans doute parler en quantité. Depuis son premier métrage au début des années 60 (de mémoire Cléo de 5 à 7) au dernier , Visages Villages (que je connais car il fut sélectionné à Cannes), elle n'aura réalisé que 15 métrages en 56 ans. On a connu plus prolifique.

 

En fait, Agnès Varda est surtout connue pour avoir été une figure de la Nouvelle Vague. Or, et je vais peut être heurter certains d'entre vous, mais cette Nouvelle vague ne m'a jamais interpellé. Sans doute parce que je suis né trop tard. Sans doute parce que je trouve certains de ces auteurs bien prétentieux. Et sans doute parce que je n'ai jamais compris ce qu'elle avait apporté au cinéma. Mais il est de bon ton de la louer. Ca tombe bien, SOI n'étant pas politiquement correct, je ne vais pas la louer.

 

Pour en revenir à Agnès Varda, je trouve surtout épatant qu'elle ait pu se construire une carrière en tant que réalisatrice à une époque où les femmes étaient des faire-valoir et rien d'autre. Elle a sans doute plus ouvert de portes ainsi.

 

Et puis, rien que pour cette photo avec Keanu Reeves, elle méritait bien un hommage, non ?

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2018 2 27 /11 /novembre /2018 21:43
Adieu Samuel Hadida

Ce nom ne vous dit peut être pas grand chose, si vous n'êtes pas fan de cinéma "autre", parfois mainstream, mais très très souvent dans nos mouvances préférées : le fantastique, le film couillu, le polar sombre...

 

Mais si je dis Crying Freeman, Le pacte des loups, True Romance, les Resident Evil, Killing Zoé, Silent Hill, Spider (le film de Cronenberg), Domino (Tony Scott), et j'en passe, vous situerez peut être mieux le producteur né au Maroc il y a plus de 60 ans.

 

Il était l'un de ces acteurs de l'ombre, un amoureux du cinéma de genre, un de ceux qui investit son propre argent (et pas celui d'un studio - enfin pas toujours) pour le plaisir du public avant celui de son compte en banque.

 

Il aura produit Tony Scott, Christophe Gans, Paul Anderson, mais aussi Claude Lelouch, Alexandre Arcady, Terry Gilliam, Peter Weir, Roger Avary...

 

Il ne fera jamais la une de Première ou des Cahiers du cinéma (quoique), mais en attendant, le vrai cinéphile a au moins quelques uns de ses films sur ses étagères.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 20:39
Mickey a 90 ans !

Le 19 novembre 1928 était présenté Steamboat Willie, le premier dessin animé mettant en scène Mickey , en première partie du film Gang War.

 

Enfin, pas tout à fait, car deux cartoons l'avaient précédé "Plane Crazy" et "Mickey Gaucho". Mais c'est Steamboat Willie, film sonore qui plus est, qui a été massivement diffusé et est donc devenu le premier film "officiel" du personnage.

 

Il est à noter que l'énorme succès du cartoon a amené Disney à sonoriser et ressortir les deux premiers. Il est vrai que l'impact a été considérable sur l'industrie, peu de temps après Le chanteur de jazz, montrant que le son était loin d'être un gadget et précipitant la chute du vieil Hollywood muet.

 

A partir de Steamboat Willie, Mickey est donc devenu petit à petit le symbole de Disney, mais paradoxalement, sa carrière au cinéma n'a pas été si énorme, son plus grand rôle "Fantasia" ayant été un échec commercial à sa sortie. C'est surtout en bande dessinée que la souris fétiche de Walt a conquis le monde. 

 

De toutes façons, Mickey est indissociable de la firme de Burbanks. Il est le personnage central des parcs et les 3 cercles de sa tête forment un logo que sans doute toute la planète connait.

 

Bon anniversaire Mickey.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2017 3 06 /12 /décembre /2017 06:47
Merci pour tout, Johnny

On le savait malade.

 

On savait qu'il n'était pas éternel.

 

Mais on espérait tous qu'il gagnerait aussi ce combat.

 

Adieu, et merci pour tout !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment