Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 07:01
Et oui, il n'y a pas que la France qui soit touchée par les conflits sociaux. La riante Amérique voit aussi ses ...scénaristes se mettre en grève.

Le puissant syndicat des auteurs (Writers Guild of America) réclame une revalorisation de leurs droits d'auteur sur les ventes de DVD et la diffusion de films et émissions de télé sur Internet.

A priori, ce conflit social ne vous passionne pas, mais sachez que vos séries préférées sont (ou peuvent être) menacées d'interruption de tournage ou de fin précipitées. En effet, pas de scénariste égal pas de script. Et pas de script égal pas de tournage !  Petit tour des séries actuellement sur le qui-vive.


Les Desperate Housewives sont solidaires avec leurs (excellents) auteurs. Les femmes désespérées ont terminé la semaine dernière le tournage du dernier scénario disponible et elles s'en sont retournées à leur foyer. La chaîne dispose des neuf premiers épisodes de la saison 4. De quoi tenir jusqu'au 2 décembre...

Même combat pour les médecins de Grey's Anatomy. Ils devraient cesser de tourner le 13 ou le 14 novembre le dernier épisode à leur disposition. La chaîne aura à sa possession la moitié de la saison !

24h chrono est en panne. Faute de posséder déjà les 24 épisodes, la septième saison des aventures de Jack Bauer est tout simplement annulée. Il faut dire que la série connaît tout un tas de problèmes, notamment de scénario. Sa diffusion, qui devait débutée début janvier, a été repoussée.

Selon les séries, le nombre d'épisodes déjà en stock varie. Avec 14 épisodes déjà en boite, les plasticiens Nip/Tuck peuvent tenir en haleine leurs patients jusqu'au mois de février. Leur confrère le Dr House a 6 épisodes en réserve. Il pourra sans problème revenir comme prévu en janvier 2008.

ABC a pris la décision contraire pour Lost. La chaîne a décidé d'avancer la diffusion de ses 8 épisodes déjà en boite. Ceux-ci seront programmés quelque soit le sort des 8 autres épisodes prévus. Ils pourront sans problème être diffusés la saison prochaine.

Les évadés de Prison Break ont en boite les 8 premiers épisodes de la saison 4. La suite devait être diffusée à partir de janvier.

La grève pourrait même bénéficier à Jericho. En effet, les 7 épisodes commandés par CBS déjà tournés, ils pourront être programmés à tout moment en cas de retard sur les séries phares.

Sont également en boite : Scrubs (12 épisodes sur 18), Gossip Girl (13 épisodes), Dirty Sexy Money (entre 11 et 13 ép. Terminés), Les Experts : Miami (13 scénarios en réserve), New York Unité Spéciale (14 ép.)...

(Source :Programme TV.net)
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 00:00
heroes.jpgHeroes, vous connaissez ? Sans doute que oui. Pour ma part, je n’avais vu aucun épisode avant la semaine dernière. Diffusée durant les vacances, la série phénomène (comme on dit pour faire bien) m’avait échappée car, pendant les vacances, je ne suis pas là. Et je vis sans télé. Donc…

Bon, trêve de bavardage, j’ai découvert Heroes  avec du retard, mais je n’en ai pas moins apprécié la série !! Les deux premiers épisodes sont franchement enthousiasmants. La mise en place des personnages est très fine et la multiplicité des points de vue et des lieux (Dallas, New York, le Japon, l’Inde….) permet à la fois d’éviter la lassitude et de lancer la série dans de multiples directions.

Le pitch, lui, est carrément génial. Dans notre monde, une poignée d’hommes, de femmes, jeunes ou moins jeunes, se découvrent des pouvoirs : téléportation, invulnérabilité, possibilité de voler dans les airs, lecture de pensée, prévisions de l’avenir…. Chacun croit être unique, mais il est clair qu’ils vont forcément se rapprocher.

Un jeune professeur indien dont le père vient d’être assassiné va commencer à s’intéresser aux travaux paternels que jusque-là, il dédaignait quelque peu. Or, son père croyait en la théorie selon laquelle l’humanité faisait régulièrement des bonds en avant évolutifs. Dans ces deux épisodes, il n’a encore rencontré aucun « héros »,   mais il commence à entrevoir un complot contre les travaux de son père.

Rapidement, l’intrigue se met en place. Une stripteaseuse se découvre une seconde personnalité, une pom pom girl s’interroge sur ses origines tandis que son père adoptif semble ne pas être dans le bon camp, un jeune idéaliste découvre que son frère, véritable requin de la politique, peut voler et qu’il a lui-même ce don, un peintre héroïnomane entrevoit un futur apocalyptique, futur qu’un jeune Japonais va également vivre…

Rien que cela ferait une série passionnante, mais Tim Kring rajoute un complot et surtout une menace contre les héros, une menace nommée Sylar (si j’ai bien compris le nom) qui tue les personnages en leur dévorant la cervelle.

La mise en scène est très classique et les effets visuels sont, pour le moment, plutôt réussis quoique peu spectaculaires. Mais il est clair que ce n’est pas ce qui intéresse les scénaristes : la psychologie des personnages priment nettement plus que le côté plein la vue !!

Logique que Heroes soit devenue un tel phénomène aux vues de ces deux premiers épisodes. J’ai franchement hâte de voir la suite !!

Et de vous conter mes impressions !
heroes-title-card.jpg
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2007 5 19 /10 /octobre /2007 06:18
prisonbreak2.jpgOn pouvait craindre que, après l'évasion de Fox River,  Prison Break ne prenne un peu l'eau de toute part. C'est en fait le contraire. Plutôt que de remaker le huis clos de la Saison 1, les scénaristes ont donc choisi d'ouvrir l'espace autour de Michael et son frère. Et les évadés étant 8, cela permet de multiplier les pistes de l'histoire.

Prison Break se transforme donc en un Fugitif puissance 10, mais ne coupe pas les liens avec la première partie de l'histoire. Déjà en approfondissant le fameux complot qui a mis à la tête du pays la Présidente. Si celle ci est moins présente, son âme damnée continue de tirer les ficelles.

Puis en revenant sur le passé des évadés et en faisant mieux comprendre leurs  motivations. Chaque allié provisoire de Scotfield avait ses propres raisons de s'enfuir même si la série va les réunir provosoirement autour de l'argent de Westmorland. Ce chassé croisé permet donc diversifier les points de vues et d'aérer le récit. Curieusement, c'est le pédophile T-Bag qui bénéficie du traitement le plus "avantageux", entendez que c'est lui qui, pour le moment, obtient le plus grand temps d'antenne.

On sera d'ailleurs surpris par le caractère sans concession de la série qui, dans ses 12 premiers épisodes, n'a pas hésité à sacrifier une partie de son casting. Exit le mafieux qui a trouvé la foi, exit l'acrobate, ce jeune rappeur blanc qui faisait figure de traitre dans la saison 1. La première saison avait d'ailleurs donné le ton en envoyant ad patres l'ex petit amie de Lincoln.

Mais surtout, la série fait faire à certains personnages des virages à 180° assez gonflés. Bellick se retrouve derrière les barreaux, l'assassin de la 1ere saison se retrouve traqué par le cartel et va donc s'allier (provisoirement ?) avec les deux frères en cavales. Le père de Rachel se "suicide", Rachel elle même devient la cible du gouvernement tout en détenant un élément essentiel....

Et cerise sur le gâteau, celui qui est en charge de la poursuite au FBI se trouve être en fait un type hanté par son passé et par le meurtre qu'il a commis. Un personnage très fouillé psychologiquement et qui dévoile peu à peu sa névrose, passant du terminator indestructible des premiers épisodes , dont l'intelligence égale celle de Michael à un agent de plus en plus conscient d'être dans une nasse.

Quand à Scotfield, en proie à ses démons, malgré son plan diabolique, on le sent perdre pied peu à peu, dépassé par ses actes.... La série étant moins centrée sur sa personne, il est du coup plus humain. Mais il reste diaboliquement inventif.

Une excellente première moitié donc, pleine de rebondissements et dont on se demande toujours où elle nous veut nous emmener.

Petit bémol : la programmation de M6 est un peu bordélique. Parfois deux épisodes, parfois trois. Ce n'est pas un soucis en soi mais quand on a programmé son magnétoscope pour deux épisodes et qu'il en manque un troisième, c'est rageant !!
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 21:19
Après quasiment un an d'attente, voilà enfin la saison 2 de Prison Break. Pour ceux qui ont vécu sur Mars ces derniers temps, Prison Break  est une série nerveuse, racée, plutôt brutale et pleine de suspens (et quelques invraissemblances, faut être honnête).

La première saison racontait comment Michael Scoffield  allait faire évader son frère, condamné à mort (et à tort) pour le meurtre du frère de la Vice-Présidente des USA. Au long des 22 épisodes, on voyait se dessiner son plan , qu'il a prévu dans les moindres détails mais aussi  que son frère était plutôt un bouc émissaire qu'un  véritable assassin. En parralèle, on suivait donc l'enquête de son avocate qui mettait  à jour des éléments troublants et l'évasion proprement dite.

Bien entendu, tout huilé qu'il était, le plan connaissait quelques ratés et Scoffield était obligé de s'allier avec d'autres criminels, certains sympathiques, d'autres étant de véritables ordures.

Le dernier épisode voyait enfin les deux frères s'échapper, en compagnie de 6 autres détenus !! La chasse à l'homme est lancée.

M6 ouvre la saison 2 en repassant le dernier épisode vu l'an dernier, histoire de se remettre dans le bain. Une excellente idée que les fans réclament à France 2 depuis des années à propos d'Urgences (faut dire que le service public a décidé de massacrer cette série, la passant même durant cet  été . Et tant pis pour les cons comme moi qui osent partir en vacances !!).

La saison 1 était un huis clos sur fond de machination politique. La saison 2 est plutôt inspiré par Le fugitif . Rares sont les séries qui osent changer de style aussi radicalement.

Rendez vous donc dans quelques semaines pour voir si cette  saison est à la hauteur !!
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment