Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 07:21

Alors que la sortie de Star Wars VII , The Force Awakens n'est prévue que dans un an, un premier teaser sera visible dès ce vendredi dans les salles américaines, avant Big Hero 6 (une autre production Disney) et qu'il sera ensuite balancé sur le net.

 

Déjà, des dizaines de sites reprennent des tas de rumeurs et spoilent à qui mieux mieux sur le contenu du teaser.

 

Personnellement, et parce que je suis un fan absolu de la saga et de TOUS ses aspects, je me contenterais d'être surpris en décembre 2015. Si je me précipiterais sur le teaser, j'éviterais comme la peste tous les sites dont le seul but est de balancer l'intrigue avant tout le monde.

 

Qu'il est loin le temps où l'on fantasmait sur quelques photos parues dans L'écran fantastique pour Le retour du Jedi ou sur une affiche de l'Empire Contre-Attaque aperçue dans un cinéma de Nancy quelques mois avant la sortie France. On y voyait juste le casque de Vador sur fond étoilée.

Awaken of the Force : le teaser arrive
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 21:37

La nouvelle est tombée ce soir ! Star Wars VII s'intitulera The Force Awakens, que l'on peut traduire par La force se reveille !!

 

Mais ne comptez pas sur moi pour spoiler quoi que ce soit !! Le film est toujours prévu pour le 18 décembre 2015. Le tournage s'est terminé en novembre. Il reste donc une année de post production !!

 

Cela va être long , 13 mois et 10 jours !

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 13:31

La quatrième saison de Clone Wars commence très fort, avec 3 épisodes se déroulant sur Mon Calamari, la planète d'origine de l'amiral Ackbar, même si au moment de la guerre des clones, il n'est que général.

 

En une heure, bourrée d'action, la série se remet immédiatement sur les rails. Batailles homériques, retournements de situation dantesques, scènes d'anthologie (Anakin soumis à la torture électrique, l'arrivée des renforts Gungan) et une profonde réflexion sur le pouvoir et ses responsabilités, tout y est.

 

Le triple épisode commence par une plongée immédiate dans les profondeurs de Mon Calamari et la nomination d'un très jeune roi, totalement inexpérimenté. La tension entre son peuple et les Quarren, l'autre peuple amphibien de la planète, manipulé par un traitre à la solde de Doku, va précipiter la guerre. Et l'armée de la République n'est pas assez adaptée à l'océan, d'autant que les séparatistes possèdent toujours une technologie de plus en plus avancée. Dans ce jeu de dupe, les Quarren vont vite comprendre, mais trop tard que le seul vainqueur sera Doku et que, rivaux des Calamari, ils vont vite devenir vassaux des séparatistes.

 

C'est dans ce contexte que le jeune roi va s'affirmer, refusant la défaite et, bien aidé par Ahsoka, va progressivement reprendre les rênes du pouvoir et réconcillier les deux peuples.

 

Le 2e épisode permet de revoir avec plaisir l'armées des Gungans, ainsi que Jar Jar Binks, l'un de mes personnages préférés de la prélogie. Et même si l'intervention des amphibiens de Naboo ne permettra pas la victoire immédiatement, elle relance intelligemment l'action.

 

La conclusion, tout en action, de cette première histoire lance donc idéalement la suite de la saison.

 

Evidemment, après une telle intensité, il fallait laisser reposer quelque peu le soufflé. Et même si le 4e épisode, Le guerrier de l'ombre, reprend quelque peu la trame de Mon Calamari, déplaçant l'action sur Naboo avec là aussi un traitre à la solde de Doku, l'accent est mis sur l'humour, avec un Jar Jar plus gaffeur que jamais, mais dont la naïveté permet de sauver la situation, surtout quand il doit prendre la place d'un haut dirigeant Gungan. Plus calme, l'épisode permet aussi de voir la complicité entre Anakin et Padmé, obligés de cacher leurs sentiments et leur mariage, mais qui laissent entrevoir à travers un regard tout l'amour qu'ils ont l'un pour l'autre.

Clone Wars - Saison 4 (Ep1-4)
Partager cet article
Repost0
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 17:45

Cette fois, plus aucun doute (même si on le savait depuis des mois), mais Mark Hamill est bien dans l'Episode VII...

 

Mark Hamill , 2014
Partager cet article
Repost0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 15:45

clonewars3L’épisode 11 nous plonge directement dans une furieuse bataille spatiale entre la République et les Séparatistes. Et dans ce combat, il y a celui qui va opposer Ventress à Obi Wan et Anakin. Mais Ventress, trahi par Dooku, va survivre à ce duel et retourner sur sa planète natale. On plonge alors dans le passé de Ventress, apprendre qu’elle fut jadis une Jedi et que la mort de son maître l’emmena sur le chemin du côté obscur. Guérie, la Sith déchue va chercher à assassiner Dooku avec l’aide de ses sœurs. Ce sera un nouvel échec et elle va devoir patienter pour assouvir sa vengeance.

 

C’est dans l’épisode suivant que Ventress va trouver la personne qui sera la voie de sa vengeance. Elle ira le chercher dans la tribu où, des années auparavant, Dark Sidious, recruta Dark Maul, le fabuleux guerrier Sith trop vite disparu dans La menace Fantôme (une décision de Lucas que j’avoue n’avoir jamais compris. Ce personnage avait un potentiel extraordinaire). Après une série d’épreuve extrêmement impressionnantes et bien mises en scènes – l’animation atteint des sommets – Ventress va trouver le guerrier le plus apte à servir ses plans : Savage. Après que ses sœurs l’aient rendu encore plus fort avec leur magie, ce dernier est envoyé au côté de Dooku afin qu’il devienne son nouvel apprenti. Rapidement, Savage va prouver sa puissance et sa brutalité en massacrant un petit détachement de la République sur un avant-poste lointain et en tuant les deux Jedis dévolus à sa protection.

 

Le 13e épisode voit donc Savage commencer sa formation Sith auprès de Dooku, dans une série de scènes qui rappellent quelque peu l’entraînement de Luke sur Dagoba. Dans le même temps, Anakin et Obi-Wan recherchent Savage et le combattent sur Toydarian, mais y ne parviennent pas à l’empêcher de tuer le roi ailé de cette planète (celle dont est originaire Watoo). Revenu vers son maître, Savage voit se réveiller sa « programmation » et il va tenter d’assassiner Dooku avec l’aide de Ventress. Si le complot échoue, Dooku étant d’une classe franchement supérieure, la fin très ouverte de l’épisode laisse prévoir que Savage reviendra rapidement…

 

Après ces 3 épisodes très intenses, il fallait bien laisser reposer quelque peu l’action. Arrivent donc 20 minutes très étranges où Obi-Wan, Anakin et Ashoka vont se retrouver dans un univers étrange, où ils vont entrevoir leur futur. Ashoka sera mis en garde par une version plus âgée d’elle-même qui estime qu’Anakin a semé en elle les germes du côté obscur. Quant à l’élu, comme l’appellent les habitants de ce monde (un père et ses deux enfants, l’une penchant vers le bien, l’autre vers le mal), son destin tragique lui est montré, mais Anakin va préférer repartir dans le monde réel plutôt que d’équilibrer la force dans cet univers hors du temps. Si le côté mystique est appréciable, la lenteur de l’épisode est plutôt rébarbative.

 

Heureusement, les deux épisodes suivants, qui constituent la suite de cette histoire, ont bien plus de mordant. Le trio Jedi va assister à la terrible lutte entre le bien et le mal, entre le père et ses deux enfants et le triomphe de ce dernier. Triomphe apparent, mais qui va dévoiler à Anakin un aperçu de son terrible destin, de sa transformation en Dark Vador. Et même si cet aperçu sera finalement effacé par le père et que, au final, Anakin parviendra à rétablir l’équilibre dans ce monde, le doute va s’insinuer dans son esprit. Les dernières images de cet épisode pourraient même laisser à penser que tout ceci ne fut qu’un rêve.

 

En misant sur le côté mystique de la Force et en abandonnant provisoirement la guerre des Clones, la série prend donc un virage risqué sur ce disque, pas totalement maîtrisé d’ailleurs. Mais elle permet d’établir des liens plus important avec La revanche des Sith. L’apparition de Qui-Gon Jin à Anakin montre d’ailleurs que ce le maître d’Obi-Wan est toujours certain d’avoir fait le bon choix. Et l’on sait à la fin du Retour du Jedi qu’il avait raison, même si le chemin qu’Anakin a dû emprunter était un chemin de souffrance !

Partager cet article
Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 18:31

Depuis que Disney a repris la franchise Star Wars, la machine médiatique s'emballe. Après la confirmation que JJ Abrams réaliserait bien le 7e épisode, les rumeurs sur deux autres films sont apparus sur le web.

En effet, Disney aurait choisi de tourner également deux spins off, l'un centré sur la vie de Yoda (et se déroulant donc bien avant La menace fantôme, le maître Jedi étant tout de même agée de 900 ans quand il rencontre Luke) et un sur la jeunesse de Yan Solo. Pour ce dernier, le travail sera peut être un peu plus facile car plusieurs romans ont exploré cette partie de sa vie. On y apprenait, entre autres, qu'il avait fait partie de l'académie impériale et qu'il libéra Chewbacca de l'esclavage dans lequel l'Empire le maintenait, ce qui occasionna son renvoie de l'académie.

 

Quoiqu'il en soit, Disney a décidé de faire fructifier à fond la franchise. Ce n'est pas moi qui m'en plaindrait !!

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 06:31

Je l'avais mis au conditionnel sur mon compte Twitter en fin de semaine dernière, c'est désormais officiel  : JJ Abrams réalisera Star Wars 7 ! Et les fans de la saga ne peuvent que se réjouir car Abrams est le candidat idéal pour nous faire repartir dans cette lointaine galaxie !

 

Né en 1966, Abrams avait donc 11 ans quand est sorti Un nouvel espoir. Il a donc grandi avec Star Wars et même si son influence principal est Steven Spielberg (Super 8 est clairement un hommage aux films produits par Amblin dans les années 80), il est clair que Lucas fait partie également de son bagage cinématographique !

 

C'est un excellent choix car Abrams a montré qu'il pouvait relancer une saga avec succès comme le témoigne le reboot de Star Trek qu'il a offert aux trekkies en 2008, qu'il savait tirer le meilleur des effets visuels (ceux de Super 8 sont monstrueusement efficaces), qu'il était capable de se lancer dans des sagas complexes et pleines de mystère (Lost... Besoin d'en rajouter ?), que l'action pure et dure ne lui fait pas peur (il faut d'urgence ré-évaluer MI III) et que, surtout, il savait tirer le meilleur de ses acteurs qu'ils soient très jeunes (Super 8), stars confirmés (Tom Cruise) ou en devenir (Chris Pine, Zachary Pinto). Et si on ajoute qu'en tant que producteur, il est capable de laisser un de ses amis d'enfance réaliser Cloverfield, on aura tout dit !!

 

Or Star Wars, c'est tout cela : des effets visuels, de l'action, des rebondissements mais aussi une histoire humaine. Les épisodes 1 à 3 racontait la chute d'un enfant et d'un système démocratique, les épisodes 4 à 6 racontait la rédemption de cet homme et le destin de ses enfants à travers la lutte éternelle du bien contre le mal. Que nous réservera la suite ?

 

On sait qu'Abrams n'est pas un mercenaire, que c'est, au contraire, un fou absolu de cinéma, un expert en SF et un type bourré de talent. Franchement, à part Spielberg ou Cameron eux-mêmes, qui aurait pu réaliser Star Wars 7 ?

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 06:41

clonewars3Le deuxième disque commence avec un nouvel épisode solo d’Ahsoka qui va devoir protéger Padmé lors d’une conférence sur Alderande. La padawan d’Anakin voit ses pouvoirs augmenter de manière importante et comme son mentor, elle parvient à voir le futur, mais un futur toujours négatif. On assiste aussi au retour d’Aura Sling, la chasseuse de prime associée de Cade Bane. Destin étonnant pour ce personnage qui avait eu droit à une seconde d’apparition dans La menace fantôme, lors de la course de Poadracer. C’est une preuve supplémentaire que Lucasfilms sait utiliser un personnage secondaire, même si ce dernier a eu droit à un traitement furtif. Cette habitude a été prise avec Boba Fett, seul personnage qui émergea du peu recommandable Au temps de la guerre des étoiles et qui devient si populaire que son père Jango sera ni plus ni moins le géniteur de tous les clones !

 

C’est au tour de 3PO et D2 d’être les héros du 7e épisode. Héros bien involontaire puisque, capturés par Cade Bane, les deux droïdes vont devoir lui fournir les plans du sénat. Le mercenaire a été engagé par Jabba pour faire évader Ziro le Hutt, ce dernier possédant des documents très compromettants pour la famille. Le comique est donc de rigueur, C3PO n’ayant pas perdu cette habitude de gaffer à répétition, mais R2-D2 n’est pas en reste quand il va se faire bichonner dans un centre où l’on retape les droïdes. Si Anakin et Padmé font de la figuration, on aperçoit cependant lors du banquet que la sénatrice donne Mon Mothma, qui sera l’instigatrice de la rebellion contre Palpatine.

 

La chasse de Ziro prend logiquement la suite de l’épisode précédent. Dans l’introduction, on apprend que Bane a réussi à faire évader Ziro en se servant des plans volés à D2. Le conseil des Jedi va alors faire appel à Obi-Wan et à Quilan Vos, le héros de la bande dessinée en 10 volumes Clone Wars. Vos est toujours aussi atypique et encore moins soumis à la discipline Jedi qu’Anakin. Ce qui déplait fortement à Obi-Wan. Mais les deux Jedi ne pourront pas empêcher Ziro d’être abattu par une créature totalement insoupçonnable ! Petit indice, elle fait un tour de chant dans Le retour du Jedi.

 

On le voit on reste encore très éloigné de la guerre en cours et on explore le reste de la galaxie Star Wars tout en se focalisant sur des personnages mineurs de la saga.

 

Ce disque se conclut par deux épisodes qui reviennent directement dans le conflit, mais par un biais singulier relativement intéressant ! Dans le premier « Des héros des deux côtés » Padmé et Ahsoka se rendent en territoire séparatiste afin de négocier, en secret, un tentative de paix. Ahsoka va alors se rendre compte que, dans l’autre camp, il y a aussi des gens biens. Cela va changer son regard sur cette guerre. On remarquera que son costume a changé. Elle fait désormais moins petite fille et Anakin la laisse d’ailleurs de plus en plus souvent seule. Hélas, la tentative de Padmé va être réduite à néant par un attentat sur Coruscant , orchestré par Dooku, et qui va rafraîchir les ardeurs de paix du sénat.

 

Mais dans l’épisode suivant, Padmé ne s’avoue pas vaincu. Malgré le meurtre de son amie séparatiste, tuée par des Clones selon Dooku, mais en fait par ses propres hommes, elle entend s’opposer à une motion qui vise à commander 5 millions de clones supplémentaires et qui endetterait la République pour des très longues années auprès du Clan bancaire. Malgré de multiples pressions sur les sénateurs partisans de la paix et une sauvage agression sur Bail Organa, Padmé, émue par la détresse d’une de ses employées, va réussir à retourner le Sénat en sa faveur. Elle démontre en effet que l’effort de guerre sape la société elle même, que les besoins de base comme l’électricité, l’eau ne sont plus assurées sur la capitale de la galaxie. Les dernières images montrent Palpatine discuter avec son bras droit Mas Ameda (le personnage bleu et cornu) des « limites » de la démocratie au Sénat, ce qui tendrait à penser que ce dernier est au courant des projets futurs de son « maître ».

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 12:17

clonewars3.jpgOn avait quitté la saison 2 en pleine interrogation sur Bobba Fett, mais cette saison 3 commence avec un épisode exclusivement consacré aux Clones, aux cadets en fait. On se rappelle que dans la saison 2, Palpatine avait obtenu le droit de créer plus de clones. On assiste donc ici à leur entraînement avant de les lancer dans le grand bain. L’épisode ressemble un peu à un segment de Band of brothers, la mini série de Tom Hanks et Steven Spielberg. Habilement, on suit donc l’entraînement d’un petit groupe de clones sur Kamino qui ne fait pas vraiment partie de la fine fleur de l’armée ! Indisciplinés, râleurs, indécis, les clones de la section Domino sont promis à la maintenance et non à la guerre. Tout comme leur compagnon 99 qui a clairement subi une erreur dans son clonage, étant vieilli prématurément et affecté par des défauts physiques importants. La série continue donc à creuse l’univers de cette armée si particulière et les humanise, chose que les films ne pouvaient faire, par manque de temps. Bien entendu, la section Domino parviendra à passer l’épreuve et sera intégrée dans la lutte contre les séparatistes. Mais pour en arriver là, il lui aura fallu comprendre la philosophie clone : on protège son frère qui vous protégera en retour.

 

Le deuxième épisode se déroule également sur Kamino et voit le retour de Ventress et Grivious, bien décidés à détruire le centre de clonage et à voler l’Adn de Jango Fett. La guerre se déplace donc sur la planète natale des clones et ceux-ci ont à cœur de la défendre, y compris avec les plus jeunes. Anakin et Obi-Wan sont aussi de retour et ont chacun droit à un duel au sabre laser ! L’action est là et l’on peut découvrir de nouvelles machines séparatistes, sous-marines de surcroît ! Un excellent épisode et la confirmation que la série met de plus en plus l’accent sur les clones.

 

Le 3e épisode se centre sur la politique autour de la guerre. La planète Twi’leks étant sous blocus séparatiste, sa population meurt de faim. Le sénateur Organa et Jar Jar Binks se rendent sur Toydaria (la planète de Watoo) afin de négocier un ravitaillement. Mais Toydaria est neutre et la fédération du commerce va tout faire pour empêcher le ravitaillement. Organa et Binks vont devoir jouer un double jeu dangereux. L’épisode se passe donc des personnages principaux et explore des planètes peu vues dans les films. Les scènes de combat sont très spectaculaires, mais il y a aussi un énorme de travail lors des survols de Toydaria. Le fait de disposer d’une série télévisée permet de prendre son temps, de s’intéresser à quelques points du conflit et de donner de la présence à des personnages aperçus furtivement dans les films. Le sacrifice final des troupes clones et du Jedi Di achève de faire de cet épisode un excellent moment.

 

Je parlais des personnages furtifs des films. Ce 4e épisode va encore plus loin en mettant en scène le président de Pandora, Papanoida. Les vrais fans de Star Wars savent que c’est Georges Lucas en personne qui interprète ce dignitaire présent quelques secondes à l’entrée de l’Opéra de Coruscant. Il possède d’ailleurs sa propre figurine (que je recherche depuis des années). Ici, les scénaristes vont plus loin en mettant en scène sa famille (ses deux filles et son fils). Et ce n’est pas de la figuration. Si Ahsoka se joint rapidement à l’enquête pour déterminer qui a enlevé les filles de Papanoida, ce dernier fait carrément le coup de main contre Greedo dans le palais de Jabba, qu’il appelle d’ailleurs « mon ami » , preuve que ce personnage est moins lisse qu’il n’en a l’air! Une bonne histoire donc, surprenante quant au casting, mais qui creuse encore plus profond le sillon Star Wars !!

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 07:27

clonewars s22011tvLes épisodes 20,21 et 22 forment un tout et mettent en vedette un tout jeune Bobba Fett désireux de se venger de Mace Windu, l’homme qui a tué son « père ». Rappelons que pour partie du paiement de ses cellules afin de créer l’armée de clone, Jango avait demandé un clone qu’il a élevé comme son fils. Celui n’a pas été soumis au traitement de vieillissement accéléré. Au moment où commence l’histoire, il peut donc se cacher parmi des clones cadets afin de pénétrer le vaisseau Jedi où officie Windu. Après une tentative de meurtre avortée, Bobba n’a d’autres solutions que de détruire le vaisseau et de s’enfuir. On apprend à la toute fin de l’épisode qu’il est en cheville avec d’autres chasseurs de primes dont Boske (vu dans L’Empire contre-attaque) et Aura Sling.

Idée géniale donc de s’intéresser à la jeunesse du plus célèbre chasseur de prime ! Celle-ci avait déjà fait l’objet d’un roman. Astucieusement, le représenter encore enfant donne une dimension supplémentaire à son personnage, d’autant que son caractère impitoyable commence à s’affirmer. Ce caractère qui le verra, dans l’épisode 21, à chercher la preuve que Windu est bien mort. En effet, Anakin et Windu sont allés chercher des survivants dans le croiseur Jedi qui s’est écrasé. Mais pris dans un piège et coincés sous des amas de métal, ils doivent s’en remettre à R2D2 pour se faire secourir par la République. L’épisode met donc en avant le célèbre astro-droïde qui n’hésite pas à combattre des gundarks puis affronter les chasseurs de prime afin de sauver son maître. Et quand les secours parviennent enfin, Bobba reste tout de même maître du jeu car son équipe détient 3 otages de poids : le commandant du vaisseau et ses deux seconds.

Au-delà des péripéties, les deux épisodes permettent d’en savoir un peu plus sur les clones, sur les cadets bien sûr, mais aussi sur le vieillissement accéléré. En effet, on peut voir que certains clones ont largement dépassé la soixantaine, alors que l’armée n’a été créée que 10 ans auparavant !! On peut se demander si les cloneurs de Kamino n’ont pas modifié certains clones afin qu’ils arrivent plus rapidement encore à une certaine maturité.

Quoi qu’il en soit, la mythologie continue à se mettre en place, par petites touches !!

 

Du coup, le troisième épisode de cette histoire va également conclure la saison 2. Anakin y est de nouveau peu présent et c’est Ahsoka qui va mener l’enquête afin de retrouver les officiers clones enlevés par Bobba. Les scénaristes font attention de ne pas trop dépeindre le futur chasseur de prime de manière négative. Ce dernier agit par vengeance, mais les méthodes employées par Aura Sling, sa mentor, lui déplaisent de plus en plus. Et quand au final, Bobba est finalement capturé par les Jedi, Mace Windu tentera par quelques phrases de lui faire comprendre que la vengeance ne sert à rien. On peut alors penser que Bobba va rejoindre ses « frères » clones, même si rien n’est vraiment explicite. La saison 2 ne se conclut donc pas sur un cliffhanger.Elle aura permis de mieux explorer la philosophie de cette guerre, de plonger dans les rouages de l’armée et hormis quelques épisodes mineurs s’avèrent être un excellent complément à la saga, et un élément essentiel de l’univers étendu.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment