Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 15:16

clonewars s22011tvCette saison 2 continue avec un épisode où Padmé a seule la vedette, Meurtres au Sénat. Les Jedi en sont absents ainsi que la guerre elle-même. L’intrigue s’inspire d’un who-du-nit policier : Padmé cherche à savoir qui a assassiné un sénateur Rodhien qui, comme elle, s’oppose à la création de nouveaux clones par la République afin de palier les pertes sur les champs de bataille.

 

Même si l’histoire se révèle assez linéaire, voire décevante (le coupable apparaît assez rapidement), elle permet de combler un trou narratif important. En effet, si L’attaque des Clones permet de savoir qu’il y a un million de soldats créés par les généticiens de Kamino, il est clair que les saignées et la longueur du conflit obligeaient à avoir de nouvelles troupes. On verra d’ailleurs dans la saison 3 l’entraînement de ces nouveaux clones.

 

Enfin, le double jeu de Palpatine continue de manière magistrale. Tout en feignant de soutenir Padmé, il continue à étendre son pouvoir et à mettre en place les pions de son futur empire.

 

Le jeu du chat et de la souris replonge le fan de Star Wars dans la guerre des Clones proprement dite. Anakin, aux commandes d’un vaisseau furtif va affronter un séparatiste arachnoïde et va, comme d’habitude, désobéir aux ordres, pour mener à bien sa mission. Visuellement très spectaculaire, l’épisode est cependant assez basique tout en étant très efficace. Le design des vaisseaux est sacrément chiadé et permet de passer un bon moment, les tactiques d’Anakin autorisant un petit suspens très plaisant.

 

Le disque 4 commence avec un hommage écrit à Akira Kurosawa, réalisateur du mondialement célèbre Les 7 samouraïs (et dont le remake Les 7 mercenaires eut un succès plus grand encore). Ce n’est pas la première fois que Star Wars s’inspire du maître japonais : l’épisode IV n’est-il pas fortement influencé par La forteresse cachée ?

Quoi qu’il en soit, l’épisode va rapidement confirmer l’hommage. Intitulé Les chasseurs de prime, ce 17e segment voir Obi-Wan, Anakin et Ahsoka, après un crash en catastrophe sur une planète inconnue, faire alliance avec 4 chasseurs de primes qui protège un village des attaques de pirates de l’espace ! Une trame ultra-connue, donc et sans de véritables surprises, mais qui permet donc à l’équipe de Clone Wars de rendre un bel hommage à Kurosawa !

 

S’ensuivent deux épisodes dont l’inspiration est aussi à chercher du côté de l’archipel nippon. La bête de Zillo et La bête de Zillo contre-attaque, c’est la version Star Wars de Godzilla mâtinée de King Kong. La première partie voit la République tester une nouvelle arme dévastatrice sur Malastar, la planète des Duggs (rappelez vous Sébulba). Cette arme détruit les circuits des droïdes, mais l’onde de choc va creuser un énorme cratère et réveiller un animal légendaire et dangereux : la bête de Zillo. La République trouvera un moyen de contrer l’animal, mais sa carapace indestructible en fait une proie bien tentante pour le chancelier Palpatine. Mace Windu souhaite exiler la bête sur une planète déserte, mais Palpatine exige qu’on la ramène sur Coruscant.

 

La deuxième partie voit donc le chancelier tenter de percer les secrets de la carapace afin d’équiper les soldats clones d’armures plus résistantes, quitte à tuer la bête. Si Padmé, Obi Wan et tout le conseil Jedi tentent de s’y opposer, l’attitude d’Anakin est plus ambiguë : ne déclare-t-il pas que « en temps de guerre, on peut cacher des choses au peuple » ? Mais les principes moraux des Jedi sont hélas mis à mal par la fuite de la bête qui dévaste une partie de la ville. La République n’aura donc pas d’autres choix que de détruire le gigantesque animal. Mais les derniers mots de Palpatine en disent de nouveau long sur son attitude : et s’il avait tout manigancé depuis le début ? En tout cas, l’épisode voit clairement Mace Windu se méfier du chancelier. Cette méfiance sera l’un des ressorts dramatiques de l’épisode III.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 21:29

clonewars s22011tvLe disque 3 commence par une aventure en solo d’Ahsoka qui va partir dans les bas-fonds de Coruscant, en compagnie d’un vieux Jedi, à la recherche de son sabre laser, dérobé par un pickpocket. Si l’épisode s’apparente à une course-poursuite de 20 minutes, fort bien réalisées et prenant paradoxalement le temps d’explorer quelques lieux de la planète ville, c’est surtout l’évolution de la padawan qui est intéressante.Car Ahsoka commence à développer des caractéristiques proches de celle d’Anakin : impatience, dissimulation, violence larvée (elle interroge le pickpocket sans se préoccuper de l’éthique Jedi) et goût du risque sans fin ! Et même si la morale de l’histoire lui a appris la patience, les failles qui commencent à apparaître en elle n’en sont que plus intéressantes !!

 

S’ensuit une aventure en solo d’Obi-Wan. Ce dernier doit démêler des accusations graves envers la planète Mandalore, bien connue des fans de la saga pour avoir abrité les guerriers mandaloriens, dont un certain Jango Fett. Mandalore, sous l’impulsion de sa duchesse Satine, est désormais une planète pacifique. Mais une secte, les deathwatch, veut renverser son autorité et rejoindre les séparatistes. L’épisode est donc l’occasion de voir Obi-Wan en action et de deviner, à mi-mots, qu’il y eut peut-être plus que de l’estime dans un passé plus ou moins lointain entre lui et Satine. Après tout, on ne sait quasiment rien du mentor d’Anakin. L’épisode se conclut sur un cliffhanger avec la fuite des deathwatch…

 

L’action se déplace sur le vaisseau de Satine en route vers Coruscant. Anakin et Obi-Wan vont devoir affronter une armée de droïdes assassins et vont découvrir qu’un des membres de l’entourage proche de la duchesse est un traître. Mais cet épisode confirme l’existence d’une romance passée entre elle et Obi-Wan, ce qui ne va pas manquer d’intéresser Anakin. Un autre petit coin du voile du passé du grand général Jedi se lève, d’autant qu’Obi-Wan a, selon Satine, totalement tourné le dos à ses idéaux de Jedi et à sa volonté de ne pas utiliser la violence. Mine de rien, cet épisode met en lumière le paradoxe de l’ordre, entraîné dans un conflit meurtrier qui sape totalement ses fondements.

 

Enfin, la 3e partie de cette trilogie permet de voir comment le Comte Dooku et Dark Sidious manipulent les deathwatch et cherchent à imposer une occupation militaire à Mandalore. Se servant du Sénat, Palpatine falsifie un enregistrement et Satine va chercher seule la vérité, même si elle sera finalement rejointe par Obi-Wan. Les deux personnages parviendront à faire éclater la vérité et éviter l’occupation par la République. Le jeu trouble de Palpatine commence vraiment à apparaître, même si ce dernier réussit encore à sauver les apparences.

 

3 épisodes complexes donc, qui s’éloignent de la guerre, mais qui plongent dans la politique républicaine, une politique qui n’est pas aussi démocratique qu’elle en a l’air…

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 13:53

clonewars s22011tvLe deuxième disque de cette saison contient 6 épisodes, dont les 4 premiers forment un tout se déroulant sur Géonosis. Cette fois-ci, la République lance une énorme armée dans la bataille pour mettre enfin un terme à la fabrication de droïdes sur cette planète. Car tout aussi curieux que cela puisse être, Géonosis qui fut le théâtre de la première bataille de la guerre des clones n'est toujours pas pacifiée et elle est retombée aux mains des séparatistes.

 

La première partie voit donc l'assaut des troupes Jedi sur la planète !! Il leur faut absolument forcer le blocus pour préparer un site d'aterrissage afin que le gros des troupes se posent. Cet épisode est donc riche en action et on peut voir une rivalité amusante entre Anakin, Ahsoka et le maître Ki-Adi-Mundi à propos de la destruction de vaisseaux séparatiste. Bien entendu, forcer le blocus se révèle bien plus compliqué que prévu et la République est à deux doigts d'échouer.

 

L'action se déplace ensuite à l'intérieur même des usines de Géonosis. Ashoka et une autre padawan Barriss Offee, vont se retrouver pieger à l'intérieur de l'usine tandis qu'Anakin et maître Luminara commandent l'assaut contre les fonderies de droïdes. Une fois de plus, Anakin se distingue par son refus de suivre les ordres et son attachement à sa padawan, à la différence de maître Luminara qui accepte avec philosophie la perte de la sienne si elle devait se produire. Clone Wars étant l'occasion de creuser la psyché des personnages, cet épisode met de manière évidente ce qui causera la perte d'Anakin, à savoir son désir de possession. Il sera d'ailleurs intéressant de suivre l'évolution et le destin d'Ahoska, voir si cela influera sur le caractère de son maître et sur la terrible décision qu'il prendra pour sauver sa femme.

 

Le 3e épisode de cette partie voit apparaître un nouveau personnage, la reine des insectes de Géonosis que Poogle le Bref tente de rejoindre après la destruction des usines. Clones et Jedis ont alors découvrir la puissance de cette créature, capable de faire revivre des Géonosiens morts mais aussi, comme on le verra dans l'épisode suivant, de contrôler mentalement des soldats clones. En s'éloignant quelque peu de la simple logique guerrière, la série explore un aspect peu abordé dans Star Wars, mais pourtant primordial à savoir le travail de l'esprit. On sait que les Jedi exercent leur esprit durant des années, que certaines créatures comme les Hutt ou les Torydariens y sont insensibles, mais c'est la première fois que l'on rencontre un Alien capable, tout comme les Jedi, de dominer mentalement d'autres personnages. L'épisode s'achève sur la capture de Poogle et la destruction du temple où se tapissait la reine.

 

La 4e partie voit donc Poogle partir vers Courscant afin d'y être jugé. Mais le voyage ne se passe pas comme prévu et les parasites mentaux génosiens vont réussir  à s'emparer de l'esprit des Clones et à les se faire mutiner. Il faudra toute l'astuce d'Ahsoka pour parvenir à enrayer la menace.

 

Puis viennent deux épisodes reliés aussi entre eux et mettant en "vedette" le général Grivious. Celui ci a capturé un maître Jedi Eeth Koth. Le conseil Jedi décide de profiter de la tentative de sauvetage pour mettre enfin hors d'état de nuire le maléfique cyborg. Mais ils vont vite se rendre compte que Grivious a aussi son plan . Obi Wan va une nouvelle fois se battre contre lui, tentant de comprendre pourquoi il accepte d'être ainsi le valet de Dooku. Mais la bataille va tourner à l'avantage de Grivious, ce dernier parvenant à s'enfuir sur Saleucami, une petite planète de la bordure extérieure. Anakin parvient de justesse à sauver Eeth Koth, tandis qu'une partie des vaisseaux de la République impliqués dans la mission sont détruits. Si cet épisode est somme toute classique, il permet de comprendre un peu mieux Grivious, ce dernier ayant une soif de revanche sur les Jedi apparemment infinie.

 

L'épisode 10 voit donc Obi-Wan et son escouade clone à la poursuite de Grivious. Mais le commandant Rex, blessé, va trouver refuge chez un fermier qui n'est autre qu'un soldat déserteur. Ce dernier l'accueillera comme un frère et tentera de lui expliquer pourquoi il a quitté la grande armée pour fonder une famille.

 

Régulièrement, Clone Wars s'intéresse donc aux clones, à leurs réactions, à leurs philosophies. Cet épisode s'inscrit donc dans cette tranche et permet donc de pénétrer plus avant la mentalité de cette étrange fratrie, où chacun est identique à l'autre tout en disposant de son libre arbitre. Le déserteur est un épisode qui permet à la série de respirer (Obi-Wan et la guerre y sont peu présents) et d'approfondir les fondamentaux de la saga. Et même si les dernières images voient Grivious s'enfuir à nouveau, c'est bel et bien la décision de Rex de ne pas poursuivre son "frère" et de laisser vivre sa nouvelle vie de fermier qui clôt ce deuxième disque.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 22:19

Où s'arrêtera l'appétit de Disney ? Après avoir racheté Marvel et Pixar, la firme à la souris a annoncé avoir acheté Lucasfilms pour 4,05 milliards de dollars, dont la moitié sera payé en numéraire !

 

Georges Lucas, qui aura 70 ans, en 2014 a indiqué vouloir passer son oeuvre à une nouvelle génération de spectateurs. Pour lui, Star Wars doit lui survivre et qu'il fallait "mettre en place la transition de son vivant". Sachant que Lucas travaille depuis des années avec Disney avec la réalisation de deux attractions majeurs des parcs à thèmes, à savoir Star Tours et Indiana Jones et le temple du péril, l'annonce de la vente de son "bébé" est somme toute logique.

 

Du coup, Disney ne perd pas de temps et a annoncé un Star Wars 7 pour 2015 !

 

Si cette annonce est une sacrée surprise, les fans absolus du mythe, dont je fais partie, espèrent évidemment que Disney ne va pas massacrer la franchise. Parce que Star Wars ne sortait de l'esprit que d'un seul homme, c'était un tout ! Avec d'autres personnes aux commandes, tout est possible, y compris le pire. 

 

Qui vivra, verra !

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 08:52

Une pub Volswagen absolument géniale où une chorale canine reprend la Marche impériale en aboyant. Prenez le temps de regarder chaque chien qui a toujours un petit détail "star warsien" !!

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 17:26

clonewars_s22011tv.jpgLa première saison se terminait avec l’apparition d’un nouvel ennemi pour la République. Mais pour varier les plaisirs, les scénaristes n’ont pas ressorti un énième Sith du placard, mais un chasseur de prime très très doué, Cade Bane. Du coup, les intrigues vont se diversifier également, ne tournant pas toujours de la guerre des Clones.

 

Ainsi les 3 premiers épisodes de cette saison se situent donc dans la lignée du dernier de la saison 1. Cette petite trilogie d’une heure (Le vol de l’Holocron, La dangereuse cargaison et Les enfants de la force) plonge directement Anakin et Ahsoka à la poursuite de Cade Bane. Ce dernier a dérobé de manière fort astucieuse un Holocron Jedi contenant l’identité de tous les enfants sensibles à la force dans la galaxie. Si l’Holocron tombait dans des mains malfaisantes, l’avenir de l’ordre serait forcément compromis.

 

Le point fort de ces épisodes est d’exposer le côté machiavélique de Bane. Ce dernier fait preuve d’un usage peu commun de ses talents de guerrier et de chasseur pour s’introduire dans le temple Jedi, n’hésitant pas à payer de sa personne lors de sa capture et prouvant ainsi son âme de chef ! On assiste vraiment à la mise en place d’un personnage bien plus redoutable que prévu ! Anakin va vite comprendre que, même sans l’aide de la force, le mercenaire est un adversaire coriace. Lui qui n’avait surtout eu affaire qu’à des séparatistes, nombreux mais peu puissant, va devoir apprendre à combattre ce nouvel ennemi.

 

Si l’action est au rendez-vous, on commence également à voir qu’Ahsoka se fait doucement contaminer par les méthodes musclées d’Anakin. Ainsi, elle sera la première à proposer de torturer mentalement Bane. On la voit aussi dans le tout premier épisode se lancer tête baissée dans une bataille perdue d’avance et échouer à sauver ses hommes. Petit à petit, les personnages évoluent donc et il n’est pas sûr que cette évolution soit vraiment du goût du conseil Jedi.

 

Les scénaristes ménagent aussi quelques passages sur la romance entre Padmé et Anakin. Il est d’ailleurs intéressant de voir que le couple parvient à bluffer son monde et à cacher le mariage. La chute d’Anakin étant provoquée par ce lourd secret, il est clair là aussi que la série peut se permettre de l’explorer plus avant !!

 

Si Les enfants de la force permet aux Jedi d’éviter une catastrophe, Bane reste insaisissable et sa menace continue de planer sur toute la galaxie ! Une menace tout aussi diffuse que celle du 2e Sith.

 

Le 4e épisode Un espion au Sénat va se centrer sur Padmé qui va, sur ordre du conseil Jedi, accepter de trahir quelques-uns de ses idéaux afin d’espionner un sénateur soupçonné de collusion avec les séparatistes. Si l’intrigue reste classique, c’est surtout l’aspect « comédie romantique » qui prime. Padmé accepte la mission pour se « venger » des absences de son mari et de son sens du devoir qui le conduit à la délaisser, tandis qu’Anakin, jaloux de l’ancienne romance entre sa femme et ce trop beau sénateur. Un épisode réussi donc, dont le ton tranche avec la trilogie d’ouverture de la saison 2 !

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 18:11

cloneWAR1Achevons ce tour d'horizon de la Saison 1 par les 4 derniers épisodes du disque 4.

 

Les épisodes 19,20,21 forment un tout se déroulant sur la planète Ryloth, planète d'origine des Twi'lek (comme la Jedi Aayla Secura ou la danseuse du palais de Jabba qui se fait dévorer par le Rancor dans Le retour du Jedi). L'épisode 19 commence par une leçon d'humilité pour Ahsoka qui va perdre une grande partie de son escadron en tentant de forcer le blocus séparatiste de Ryloth. Il est intéressant de voir Anakin lui reprocher ce que lui même faisait quand il était padawan d'Obi Wan. Mais à sa décharge, le contexte n'était pas le même et la guerre des clones impose une discipline bien plus dure que du temps de la République. A la fin de l'épisode, l'audace d'Anakin permettra tout de même de forcer le blocus.

 

Dans l'épisode 20, nous suivons la progression des clones sur Ryloth et notamment de deux d'entre eux qui vont se trouver confrontés à une fillette Twi'lek. Axé comme l'épisode Les bleus ou L'ennemi caché sur les troupes de la République, Les innocents de Ryloth permet de mieux fixer le cadre de la guerre imposé aux civils.

 

Enfin, Liberté sur Ryloth met en vedette Mace Windu qui conduit l'assaut final sur la capitale de Ryloth afin de la libérer des séparatistes. Un nouveau personnage entre en scène , Cham Syndulla, un Twi'lek en désaccord avec le sénateur de Ryloth, présent sur Corruscant. Si Syndulla acceptera de coopérer avec Windu et les clones, sa réticence vient du fait qu'il a peut d'échanger une armée d'occupation par une autre. C'est l'aspect le plus intéressant de l'épisode, à savoir que beaucoup de systèmes ne souhaitent pas forcément choisir un camp et ne veulent pas de troupes de la République sur leur sol. Et, mine de rien, on peut se poser si Palpatine n'a pas voulu la guerre des clones pour disperser le maximum de troupes sur le maximum de système afin que, ordre 66 passé, il puisse disposer d'une galaxie déjà soumise. 

 

Anakin n'apparaît qu'à la toute fin de l'épisode quand il empèche l'armée séparatiste de s'enfuir.

 

Le dernier épisode de cette saison introduit un nouveau personnage, appelé à jouer un grand rôle dans la saison 2, de la même manière que les derniers épisodes de la série Clone Wars en animation classique introduisait Grivious. Ici, il s'agit du mercenaire Cad Cane. Ce dernier va prendre en otage plusieurs sénateurs dont Padmé pour obtenir la libération de Ziro le Huth. Rondement mené, cet épisode permet de mettre en valeur plusieurs chasseurs de primes dont Aurra Sing, que l'on voit très brievement lors de la course de modules dans La menace fantôme. Mais au delà du cliffhanger de fin de saison, Prise d'otages permet aussi à la série de rappeler l'amour entre Anakin et Padmé, aspect quelque peu oublié durant la saison 1.

 

Globalement, cette saison est un bon cru Star Wars et pose de manière claire les futures orientations de la série. Approfondissant l'univers Star Wars de manière fort intéressant , Clone Wars se doit d'être possédé par tout fan de la saga.

Partager cet article
Repost0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 16:47

cloneWAR1Les défenseurs de la paix fait directement suite à Crash. Les Lurmen, habitants de la petite planète, vont vite se rendre compte que les séparatistes n’en ont rien à faire de leur pacifisme et ils devront finalement choisir leur camp. Il est intéressant de voir qu’Ashoka est la plus dure à condamner la doctrine pacifiste et fait finalement bien peu cas de la philosophie Jedi basée sur la défense et non l’attaque. Au final, les plus jeunes Lurmen accepteront d’aider Anakin et ses troupes, mais leur chef a bien conscience que prendre part au conflit pervertit leurs âmes, tout comme la guerre des clones pervertit l’ordre Jedi.

 

Les principes Jedi seront encore mis à dure épreuve dans le 15e épisode, Intrusion, qui se déroule sur une planète glacée (préfigurant Hoth). Anakin et Obi-Wan envoyés avec des représentants de Pantora, qui revendique cette terre glacée, vont s’apercevoir que les créatures qui ont massacré l’avant poste Clone a également détruit celui des droïdes. Et si le monarque de Pantora veut récupérer la planète gelée pour son peuple, les deux Jedi auront bien du mal à l’empêcher d’exterminer le peuple original (dont on voit un spécimen de la cantina de Un nouvel espoir). Episode basé sur la réflexion et la nécessaire cohabitation entre plusieurs mondes, l’ambiguïté des buts de la guerre en fait bien plus qu’un énième fragment du conflit.

 

L’ennemi caché s’intéresse de nouveau aux clones qui en sont les vedettes principales, Obi-Wan et Anakin étant réduit à un duel avec Ventress. On va vite découvrir qu’un traître se cache parmi les clones, mais que ce dernier entend libérer ses frères de l’esclavage que leur imposent les Jedi et la République. Car mine de rien, la gigantesque armée s’apparente à de la chair à canon, corvéable à souhait et obéissant aveuglement, comme le montrera le funeste ordre 66. Qu’un clone entende changer le destin de ses frères est finalement logique.

 

Sur le disque 4 suivent deux épisodes qui voient Padmé et Jar-jar entraînés dans une lutte sur Naboo contre un savant fou qui veut ressusciter un virus mortel, le virus de l’ombre bleue. Rapidement aidée par Anakin, Obi-Wan et Ashoka, la République parviendra à éliminer la menace. Si visuellement, ces deux épisodes sont très beaux, permettent d’approfondir la vision qu’a de Naboo et nous en disent un peu plus sur les « anges », vivant sur Iego (rappelez vous le dialogue entre Padmé et Anakin dans La menace fantôme : « Est-ce que tu es un ange. Ce sont les plus belles créatures de l’univers. Elles vivent sur une lune de Iego, je crois »), leur trame est sans surprise et ils apparaissent comme les épisodes les moins intéressants de la série. On peut même se poser la question par rapport au fait qu’Obi-Wan ne voit pas qu’Anakin a bien plus d’attachement pour Padmé que le code Jedi ne l’y autorise.

Partager cet article
Repost0
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 15:22

cloneWAR1Après la capture du vice-roi de la fédération de commerce par Padmé et Jar-Jar, deux épisodes vont s’intéresser au sort de ce dernier. Dans La cape des tènèbres, Ashoka, assistée de la maîtresse Jedi Luminara Unduli seront impuissantes à empêcher l’évasion de Gunray. Cet épisode se déroule également sans les personnages principaux (Anakin n’apparaît que sous forme d’hologramme à la fin) et met en lumière la brutalité Asajj Ventress, disciple de Dooku qui cherche à tester ses capacités.

La cape des ténèbres fait aussi apparaître une nouvelle sorte de soldats, les gardes du sénat, des êtres humains et non des clones, comme l’un d’entre eux le fera remarquer.

L’antre de Grivious fait suite à cet épisode, Gunray s’étant enfui avec un vaisseau de la République. Cette fois-ci encore, pas d’Anakin ni même Ashoka, mais deux autres Jedi Kit Fisto (le Jedi amphibien qui sera tué en tentant d’arrêter  Palpatine dans La revanche des Sith) et son ancien Padawan Nadhar Vebb, un Mon Calamari (il est de la même espèce que le général Acbar – voir Le retour du Jedi). Si Asajj était la vedette du précédent épisode, ici , c’est bien Grivious qui est mis en avant. Mais comme dans La cape des ténèbres, Dooku cherche aussi à  tester la capacité de résistance de son autre disciple.

L’autre originalité de cet épisode est d’y voir une créature qui ressemble quelque peu au Rancor.

Le 3e disque commence avec La capture du Comte Dooku. Cet épisode rentre vite dans le vif sujet, à tel point qu’on a l’impression qu’il manque un épisode. Mais cette impression est compensée par le fait qu’à nouveau, c’est le duo Anakin-Obi Wan qui est la vedette de cet épisode. On découvre aussi ce qu’est un gundark (rappelez vous le dialogue de Han Solo dans L’empire contre attaque après le sauvetage de Luke). Le titre est un peu trompeur car Dooku n’est pas capturé par les jedi, mais par une bande de pirates indépendants. L’occasion de voir comment les deux héros vont réussir à récupérer le comte, l’épisode s’achevant sur un cliffhanger…

Général Gungan fait donc suite et son titre indique clairement qui en est le protagoniste. L’impayable Gungan y fait son lot habituel de gaffes, mais se montre plutôt convaincant quand il dirige les clones. De leur côté, Anakin et Obi-Wan doivent s’allier avec Dooku pour tenter d’échapper aux pirates (on peut voir un représentant de leur espèce dans Le retour du Jedi : guettez un musicien avec des nattes frappant sur un gong), mais leurs tentatives d’évasion se soldent toujours par des échecs. La veine comique est donc bien présente et montre l’incroyable diversité de la série !!

Crash est un épisode qui va à l’encontre du précédent. Ici, point de passages comiques mais une réflexion poussée sur le rôle des Jedi et surtout sur la contradiction que représentent leur engagement dans la guerre, eux qui s’étaient juré de défendre la Républiue, mais pas de combattre pour elle. La nuance est mince et il est clair qu’elle met mal à l’aise la générale Jedi Aayla Secura (qui sera abattue par ses clones sur la planète Felucia par ses clones lors de la purge de l’ordre 66). Anakin est quasi absent de cet épisode car blessé lors d’un combat et inconscient quand le vaisseau de la République s’écrase sur une planète inconnue où vit une peuplade pacifique qui rejette la doctrine « défensive » des Jedi.

Partager cet article
Repost0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 12:05

cloneWAR1La série Clone Wars permet d'explorer des aspects de la saga que les films ne peuvent même pas explorer. Tel était l'un des slogans de Georges Lucas lors de la mise en chantier des premiers dessins animés. Ainsi, certains épisodes ne mettent pas en scène les personnages principaux. 

Le numéro 5, Les bleus, se focalisent donc sur les clones, principalement les soldats qui font leur première arme dans cette guerre. Et même si les Jedi apparaissent dans cet épisode, les héros sont bel et bien Cody et Rex, deux clones que l'on reverra dans La revanche des Sith et qui deviendront, malgré eux, les armes du funeste destin de l'ordre Jedi.

 

Bien réalisé et bien rythmé, cet épisode s'apparente à un segment de Band of Brothers transposé dans l'univers Star Wars.

 

Suivent ensuite deux épisodes liés, La chute du droïde et Duel de droïdes. Dans ce dyptique, R2-D2 est capturé par un trafiquant de robot et Anakin ne peut se résoudre à le perdre. La volonté de possession du jeune chevalier est ainsi pointé du doigt et quand on sait que c'est ce travers qui le poussera à épouser la cause de Palpatine, ces deux épisodes ont énormément de sens. On peut aussi y voir Ahsoka affronter Grivious et pas mal de petites scènes humoristiques concernant les droïdes de la confédération. Mais le personnage le plus héroïque est R2 a qui le scénariste offre plusieurs scènes où il peut mettre en valeur sa bravoure et son sens de l'initiative.

 

L'épisode 8 fera sans doute hurler les détracteurs de La menace Fantôme puisque son héros n'est autre que Jar Jar Binks. Toujours aussi gaffeur, le gungan va quand même permettre à Padmé de capturer le Vice-roi de la fédération de commerce. Bonne initiative donc que de réintroduire Jar-Jar, décrié en 99 par une grande partie des fans de Star Wars, alors que ce personnage était adoré par les enfants. Lucas avait donc considérablement réduit son rôle dans les épisodes II et III, le rôle du faire valoir comique revenant de nouveau à C3PO.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment