Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 14:28

Le pitch : dans un futur proche, mutants et humains sont menacés par les sentinelles, des robots capables de s'adapter aux dons de leur adversaire. Xavier et Magneto décident de faire remonter le temps à Wolverine pour éviter cette catastrophe.

 

Après un X-Men Au commencement de très bonne facture, et l'excellent épisode de Wolverine au Japon, la franchise X ne pouvait que repartir sur des bases solides. Et en adaptant, Days of the Future past, sans doute les épisodes les plus réussies de la période Claremont-Byrne avec La saga de Phénix, les scénaristes ne prenaient aucun risque. Car cette incursion dans le futur des X-Men a été la première dans la rupture temporelle et annoncera des sagas gigantesques comme L'âge d'Apocalypse (le fils de Xavier remonter le temps et tue par erreur son père . Conséquence , les X-Men n'ont jamais existé et le mutant Apocalypse règne sur le monde) ou le récent Age of Ultron.

 

Mais c'est surtout l'idée de réunir ancien et nouveau casting qui fait la puissance du film. Sans oublier le retour de Bryan Singer derrière la caméra. Bref, tout était en place pour que Days of Future Past soit une date dans l'adaptation d'un comics au cinéma.

 

Elle l'est ! Car au delà des trahisons des deux épisodes dessinés (Dans le comics, Kitty Pride remonte le temps, c'est la confrérie des mutants toute entière qui tente d'assassiner un sénateur et non le créateur des sentinelles, Xavier est mort dans le futur et Magneto est dans une chaise roulante, Bishop n'existe pas dans ce futur...), l'histoire tient sacrément bien la route, même si on peut se dire que sa conclusion efface un peu trop d'évènements de la première trilogie (je vous en laisse la surprise).

 

En fait, la vraie bonne trouvaille est d'associer Wolverine avec la première équipe X et de montrer Xavier sous un autre angle, bien moins reluisant. Et situer l'histoire dans les années 70 (à Paris qui plus est pour partie) permet de rebooter discrètement la saga. Bien entendu, l'affrontement Xavier-Magneto reste au coeur de l'histoire et ce sont les conséquences de leur rivalité qui vont entraîner cette pente dangereuse pour la mutanité. Mais au delà du schéma classique entre le bien et le mal, les deux caractèrs sont suffisamment contrastés pour ne pas tomber dans le manichéisme. Chaque point de vue se défend et le film a bien réussi à reproduire la thématique de Stan Lee.

 

L'un des points forts du film est de ne pas abuser de mutants. Singer profite du prologue dans le futur pour mettre à l'écran Pixie, Bishop, Colossus, Solar et faire revenir Tornade ou les "vieux" Xavier et Magneto, histoire de satisfaire les fans, mais une fois le retour dans le passé opéré, le seul "nouveau" mutant est Vif Argent, fort réussi et héros d'une scène extraordinaire où sa vitesse donne l'impression qu'il fige littéralemet le temps. On regrette presque que Pietro (son vrai nom) de soit pas plus employé et que son origine ait été modifiée. Dans le comics, Vif Argent n'est autre que le fils de ...Magneto.

 

Les scènes d'actions les plus spectaculaires ayant ouvert le film, le retour au passé se focalise donc plus sur les conflits intérieurs des personnages, sur un Xavier s'apitoyant sur lui même et un Wolverine tentant d'assumer le rôle de sauveur qu'on lui a assigné. Bien entendu, les scènes impressionnantes y sont tout de même présentes (Magneto soulevant un stade de football pour emprisonner Nixon !!), mais elle reste dans un domaine de destruction limitée. Singer avait fait de même dans les deux premiers films. Ce qui l'intéresse, c'est bien les personnages, et non l'action bourine !!

 

Certains pourront se plaindre de la ré-écriture de l'histoire des X-Men au cinéma (la fin du film, je le redis, met à mal la première trilogie, surtout L'affrontement final, comme si Singer avait voulu jeter l'opprobe sur ce film, pourtant pas si mal) ou s'étonner de quelques incohérences (50 ans dans le futur, Tornade et Kitty Pride n'ont pas vieilli), mais le fait est là : Days of the future past est à la fois passionnant, visuellement impressionnant, réalisé avec un sérieux incroyable (tout en disséminant quelques touches d'humour bienvenues) et honore sans aucun soucis la saga.

 

Et la scène post-générique, qui voit En Sabah Nur (Apocalypse pour les intimes) construire par la seule force de sa pensée les grandes pyramides annonce un prochain épisode encore plus intense !!

 

Décidément, entre un Soldat de l'hiver sacrément réussi et un Amazing Spider-Man 2 supérieur au premier opus, les amateurs de Comics au cinéma sont gâtés en 2014 ! Pourvu que cela dure !

X-Men : Days of future Past (*****)
Repost 0
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 13:55

Après The Amazing Spider-Man 2 et Godzilla, voilà qu'arrive dans les salles le 3e blockbusters du mois de mai à savoir X-Men : days of future past, le 7e épisode cinématographique de la saga initiée en 2000 par Bryan Singer ( la première trilogie, le premier Wolverine, X-Men le commencement et le 2eme Wolverine) !

 

La Fox joue gros car ce nouvel opus a coûté une fortune (dont une grosse partie dans les cachets de toutes les stars du film) et que, mine de rien, les trois derniers films X ont fait moins bien que X-Men 3. Mais la différence est que Days of Future past intègre dans son casting deux générations de X-Men, que Jenifer Lawrence (qui joue Mystique) est devenue une véritable star et que la trame de l'histoire est tirée de ce qui est sans doute le double épisode le plus connu de la période Byrne/Claremont (à égalité avec la mort de Phénix).

 

Certes, si l'on regarde les chiffres du premier soir , 8,1 millions, c'est moins que Captain America et Spider-Man. Mais je pense que X-Men a la capacité d'aller un peu plus haut ce week end, peut être au delà de 100 millions. Et comme lundi est férié (c'est le Memorial Day) , Days of  future past passera cette barre sans aucun soucis. C'est ce qui se passera après qui sera intéressant.

 

Maintenant, ce nouvel X-Men a quand même quelques obstacles. Le premier est le fait que les Comics X sont un peu moins populaire qu'il y a 5 ans et que ce sont clairement les Avengers qui ont pris le relais. C'est étonnant car la nouvelle direction du Comics, avec Cyclope qui a pris la tête d'une révolution mutante, opposée au légalisme de ...Wolverine, devenu le seul héritier de Charles Xavier est sans aucun doute la meilleure orientation depuis la grande époque de l'Age d'Apocalypse (les connaisseurs sauront de quoi je parle).

 

L'autre problème est cette accusation de viol envers Brian Synger, qui l'a empêché de faire la promo du film. Vraie ou fausse, il ne m'appartient pas de juger, cela constitue un sacré handicap, surtout que Synger a déjà lancé la production de X-Men Apocalyse...

 

On saura demain soir l'ampleur de la sortie : gros succès ou triomphe  ?

 

En attendant, je vous laisse, j'ai un match à préparer (non, ce n'est pas la ligue des champions !!)

Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 12:17

Plus la date approche, plus j'ai l'impression que le prochain X-Men sera une claque phénoménale , malgré les trahisons par rapport au Comic (je rappelle : c'est Kitty Pride et non Wolverine qui remonte le temps dans les épisodes classiques de Chris Claremont et John Byrne, sans doute le plus grand duo de l'histoire du médium) !! 

 

Fichtre, j'ai hâte !!

 

 

 

 

Repost 0
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 12:51

Deux ans après son caméo dans X-Men Au commencement et 4 après le premier film qui lui était consacré (et que j'ai personnellement bien aimé), Wolverine revient donc sur grand écran dans Le combat de l'immortel !

 

Inspiré de la mini-série culte de Chris Claremont (béni soit le temps où il scénarisait tout ce qui touchait aux X-Men) et Frank Miller parue en 1983, Le combat de l'immortel lance Wolverine au Japon, où sa nature violente pourra s'exprimer.

 

Il est amusant de savoir qu'à l'origine, ce script aurait dû être celui du premier film (revoir les bonus de l'édition vidéo de X-Men Origins : Wolverine), mais Hugh Jackman a préféré raconter les origines du personnage (raconté dans un célèbre récit des années 90) et enlever une partie du mystère de Logan. Ceci étant fait, on peut donc passer aux choses sérieuses et raconter des histoires où il est le héros et non un mutant parmi d'autres.

 

Sorti depuis mercredi en France (où il a logiquement pris la première place), The Wolverine (son titre US) est sur les écrans américains depuis hier soir dans 3924 cinémas (dont 3000 en 3D) et devra faire au moins aussi bien que l'épisode de 2009 qui avait récolté 179 millions de dollars. Les critiques avaient été mauvaises et malgré un énorme démarrage de 85 millions, le film n'avait donc pas passé la barre de 200, comme l'avaient fait X-Men 2&3 !

 

Cette fois ci, les voyants sont bien meilleurs et il faut espérer que Hugh Jackman sera le grand gagnant de ce mois de juillet finissant. D'autant que , d'après certaines sources, la fin de The Wolverine nous envoie tout droit dans X-Men : Days of the futur past, prévu l'an prochain !!

Wolverine revient
Repost 0

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment

Rogue One