Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 09:12
Vador n'était pas immortel...

Le plus grand "méchant" de toute l'histoire du cinéma, Dark Vador, est une icône mondiale, une incarnation de la vilénie et une présence hallucinante à l'écran, et ce dès sa première apparition dans l'épisode IV.

 

Mais Vador c'était aussi un personnage complexe, mélange de toute puissance et de doute, tiraillé entre ses ambitions, sa dévotion à son maître et son envie de régenter lui même la galaxie. Et sa rédemption finale dans Le retour du Jedi avait encore complexifié le personnage.

 

Les épisodes I,II et III avaient mis en lumière la parcours et les erreurs qui l'avaient amené à incarner le mal au côté de l'Empereur Palpatine. Si certains n'ont pas aimé que Lucas lève le voile sur les origines de Vador, pour ma part, l'histoire et la chute d'Anakin Skywalker, élu destiné à rétablir la force (ce qu'il fera effectivement en se sacrifiant sur la 2e étoile de la mort) m'a passionné.

 

Reste que derrière le masque, il y a eu des multitudes d'acteurs. David Prowse était l'un d'eux. Prowse était celui qui incarnait Vador dans quasiment toutes les scènes des épisodes IV,V,VI sauf pour certaines cascades et surtout pour celle où Luke lui enlève son masque, afin qu'il puisse le contempler avec ses propres yeux. Sebastian Shaw (décédé en 1994 eut cet honneur). Prowse pris d'ailleurs très mal ce manque de confiance de la part de Lucas.

 

A titre d'anecdote, si sa grande taille lui offrit le rôle, Lucas lui avait donné le choix entre celui de Vador et celui de Chewbacca. Mais comme il dit à l'époque "Tout le monde se souvient du méchant". Rien n'est plus proche de la vérité.

 

Si Prowse a joué dans une multitude de films, dont Orange Mécanique, c'est bien Star Wars qui lui a offert une gloire mondiale.

 

David Prowse a donc rejoint d'autres protagonistes de la saga : Alec Guiness , avec qui il croisa le fer sur la première étoile de la mort, Peter Cushing  alias le grand Moff Tarkin, l'un des rares impériaux à pouvoir donner un ordre à Vador ou donc Sebastian Shaw. 

 

A 85 ans, il entre donc pleinement dans la légende. 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2020 7 26 /04 /avril /2020 22:51
The Mandalorian , premières impressions

Ayant pu voir les deux premiers épisodes de The Mandalorian, la série live Star Wars produit par Disney, petit article pour vous donner  mes premières impressions.

Et elles sont bonnes.

D'un point de vue visuel, si on compare à The Witcher (dont j'ai regardé les 7 premiers épisodes), le rendu de Mandalorian fait très cinéma. Déjà la série est filmée dans un format proche du Cinemascope - on peut le voir par les bandes noires en haut et en bas de l'écran - ce qui donne une image rectangulaire et non carrée. Ensuite, le grain et la lumière font très cinéma, ainsi qu'une grande profondeur de champ. Les deux premiers épisodes se déroulant sur une planète désertique (Alvara 7) , il est clair que le format rectangulaire s'impose afin d'avoir un cadrage optimal de ce qui se passe.

 

A la différence, l'image de The Witcher fait plus "vidéo", notamment dans ses environnements numériques. Son format carré donne une impression moins luxueuse et la luminosité est également plus proche du format vidéo que du format cinéma.

 

En résumé, The Mandelorian a beau être une série télévisée, elle a été filmée comme un film destiné au cinéma. Il est vrai que son budget de 100 millions de dollars pour 10 épisodes , dont la majeure partie est passée dans le visuel, le permet. 

 

D'un point de vue de l'histoire, Jon Favreau a opté pour un script linéaire. Point de multiplication des points de vue, tout du moins dans les premiers épisodes, comme dans Game of Thrones ou The Witcher. Qui plus est, dans cette dernière, deux trames temporelles sont entremêlées, distantes d'une quinzaine d'années, sans différentiation visuelle entre les deux. Ici, on suit les traces de Mando, chasseur de prime qui, 5 ans après la chute de l'Empire, est chargé de retrouver un enfant, le fameux bébé Yoda puis sa fuite avec ce dernier. 

 

En refusant de tomber dans le classicisme  qui consiste à avoir plusieurs trames à suivre en parallèle (Urgences le faisait déjà il y a plus de 20 ans et le plus bel exemple est celui de Lost qui rajoutait en sus flashbacks et sauts dans le temps) , Favreau et son équipe reviennent à un style plus simple, mais qui permet de découvrir l'univers en même temps que son personnage principal.

 

Les deux premiers épisodes permettent de poser les enjeux, présenter les protagonistes tout en s'aventurant dans des territoires que l'on ne voit pas toujours dans un Star Wars, même si Solo donnait déjà un aperçu des "bas-fonds" de la galaxie. Mais on sait tout de suite qu'on est dans cet univers, ne serait-ce que par les créatures entrevues, les vaisseaux et l'ambiance générale. L'équipe créative a totalement su retrouver l'esprit de Georges Lucas qui reste, n'en déplaise à ses détracteurs, l'âme de cet univers. 

 

Le rythme de ces deux épisodes est plutôt lent, sans tomber dans la contemplation. La fusillade du premier épisode avant que Mando ne trouve bébé Yoda est un bel exemple qui montre que, quand il le faut, le rythme va s'accélérer. Enfin, le montage est toujours lisible : on sait ce qu'il se passe, qui fait quoi...

 

Mais surtout, l'histoire est passionnante et on attend évidemment d'en savoir plus, de connaitre la suite. Le côté mystérieux du héros (ou plutôt de l'anti-héros, les chasseurs de prime n'étant pas franchement sympathiques dans un Star Wars) est intrigant et on espère en savoir plus sur lui, même si les Mandaloriens ont été pas mal développés dans l'univers étendu. En attendant, le pari de faire une série live Star Wars sans Jedi (pour le moment) ni Sith, sans aucun personnage connu, même si Mando renvoie forcément à Bobba Fett, est réussi, ce qui n'était pas forcément gagné vu la déception au box office de Solo et la volée de bois vert qui a accompagné la sortie de l'épisode IX. Jon Favreau a su retrouver ce qui fait l'essence d'un Star Wars, sans pour autant faire dans le fan service.

 

D'un point de vue technique, c'est un sans faute ! ILM a développé une nouvelle façon d'organiser les environnements virtuels (je vous renvoie au dernier numéro de SFX) , inspirée du jeu vidéo (pour résumer, dans un jeu en 3D, dès que vous bougez la caméra qui est sur votre personnage, l'environnement que vous voyez est immédiatement calculé pour être affiché selon votre angle de vue) qui permet aux réalisateurs de tourner quasiment en temps réel, comme s'il était sur telle ou telle planète. Certes, ces deux premiers épisodes ne montrent pas des monde comme Coruscant ou Naboo, bien plus complexes qu'une planète de glace ou de sable, mais le tour de force est indéniable et on est vite happé par ces mondes nouveaux.

 

Vous l'aurez compris, je suis totalement sous le charme de ces deux premiers épisodes et j'espère que la série va tenir toutes ses promesses. En espérant bien entendu une sortie physique en Blu-ray car, la télévision via Netflix ou Disney +, c'est formidable tant que votre connexion internet est bonne, ce qui n'est pas le cas chez moi.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2020 5 24 /01 /janvier /2020 10:59
La série sur Obi Wan va prendre du retard

Mauvaise nouvelle pour ceux qui espéraient voir rapidement la série Obi Wan sur Disney +.

 

En effet, mécontent du traitement des premiers scénarios, le firme a décidé de revoir sa copie et de demander une ré-écriture de la trame (qui ressemblait un peu trop à celle de The Mandalorian). Mais surtout, le nombre d'épisode va passer de 6 à 4.

 

Avec cette annonce, on a la fâcheuse impression que Disney navigue quelque peu à vue avec la saga de Georges Lucas. Il y a quelques jours, des arts works et une trame correspondant à ce que Colin Trevorrow avait en tête pour l'épisode IX. Bien entendu, les "déçus" du film final ont immédiatement entonné le "Pourquoi n'a-t-on pas filmé ceci ?".  Cette fuite est d'ailleurs quelque peu étonnante et fait penser à celles qui entourent Justice League depuis quelques temps, d'autant plus que c'est carrément Zack Snyder qui  est à l'origine d'une partie d'entre elles, histoire de dire à la Warner "vous voyez, si vous aviez laissé mon film en état".

 

En tout cas, ce report fait tâche. Ewan Mc Gregor reste attaché au projet (tant mieux) mais il est bien dommage de voir que, contrairement au MCU, il n'y a pas de vraies lignes directrices et surtout personne pour chapeauter tout cela.

 

A mon avis, Disney communique trop et mal. Au lieu d'annoncer projet sur projet, avant de les abandonner les uns après les autres, il serait sans doute plus simple d'annoncer uniquement ce qui est sûr. Et surtout, de faire un peu plus confiance aux créateurs. Car après la volée de bois de vert qu'ont reçu Les derniers Jedi, Solo (avec échec financier à la clé) et L'ascension de Skywalker, Disney risque de se retrouver avec une saga qui aura tellement perdu de sa superbe qu'elle n'intéressera plus grand monde. On sait que les produits dérivés se vendent nettement moins, comme à la fin des années 80. En trouver en France est d'ailleurs une gageure tellement ils sont mal distribués.

 

Lucas savait que la rareté faisait le sel de sa saga. Disney devrait méditer cette option.

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2019 3 25 /12 /décembre /2019 12:35
L'ascension de Skywalker (***** - sans spoil)

Le pitch : Alors que le premier ordre gagne encore en puissance, une rumeur persistante fait état du retour de l'empereur Palpatine.

(Cette chronique ne contient aucune révélation. Une 2e sera mise en ligne un peu plus tard et contiendra plus de spoliers)

Voici enfin l'épisode final d'une saga commencée il y a 42 ans, et la conclusion de la trilogie entamée par Disney il y a 4 ans ! Un épisode que beaucoup craignait, surtout après Les derniers Jedi, qui avait divisé les fans, les directions prises par Ryan Johnson n'ayant pas plu à tout le monde.  

 

Qui plus est , l'accident de parcours industriel du pourtant très chouette Solo a également laissé des traces : une partie des fans de SW estime que Disney a trop tiré sur la corde (5 films en 4 ans, mine de rien , + la série télé The Mandalorians) et les changements de réalisateurs ou les remontages sauvages (Rogue One, Solo, L'ascension de Skywalker) ont achevé de ternir le mythe.

 

Bref, cet épisode IX était donc moins attendu (malgré un nombre de vues record de la bande annonce) et il apparaissait évident qu'il ne referait pas le triomphe incroyable du Réveil de la force.

 

Ceci étant posé, il faut juger ce film sur ce qu'il est et non pas sur son environnement , sur la politique de Disney ou sur l'échec de Solo.

 

Et à ce niveau là, L'ascension de Skywalker est le meilleur de cette nouvelle trilogie. Il parvient à dénouer tous les films narratifs, y compris ceux des Derniers Jedi (une sacrée gageure), remet tous les personnages dans leurs arcs narratifs classiques tout en ne reniant pas leur évolution dans le VIII, notamment pour Luke et s'impose donc comme une conclusion hautement satisfaisante de 42 années de la saga des Skywalker !

 

Ultra spectaculaire, notamment dans sa dernière partie, n'oubliant aucun personnage (même si la mise en retrait de Rose sonne comme un aveu d'échec, après les critiques honteuses que l'actrice avait reçu en 2018, pour Disney et Abrams. Apparemment, la production a préféré écarter le risque d'une nouvelle campagne de boycott, ce qui n'est pas très courageux) tout en se focalisant sur le destin croisé de Rey et Kylo Ren, L'ascension est un rêve éveillé pour tout fan de la saga.

 

Tout y est : des combats spatiaux, des tonnes de créatures, des planètes exotiques, des duels au sabre, le retour de Palpatine (très honnêtement, je me doutais de ce retour dès le numéro 7, d'autant plus que le personnage avait été pas mal utilisé dans l'univers étendu post Jedi, notamment dans le fabuleux arc L'héritier de l'Empire), des révélations fracassantes et du fan service en veux tu en voilà (Lando au commande du Faucon, les guests vocaux de nombreux jedi emblématiques...).

 

Du coup, j'avoue mal comprendre le bashing autour du film. Que les gens aient été déçus par Les derniers Jedi peut se comprendre, mais L'ascension renoue avec l'esprit de la saga de A à Z et ne s'impose pas comme un remake caché. D'où une question : les "fans" qui descendent le film ne sont-ils pas très conservateur ? ou bien est-ce la caution Disney, la firme que certains aiment "descendre" ?

 

Passons. Les deux heures vingt du film passe à vitesse grand V. Et même si la première partie est un peu "brouillonne" (beaucoup de choses qui se passent en même temps, de planètes à visiter) , une fois que les enjeux sont clairement posés , à savoir retrouver la planète se trouve Palpatine, le film trouve sa vitesse de carrière et ne s'arrête plus. Qui plus est, Abrams a trouvé une manière très élégante de surmonter la mort de Carrie Fisher, ajoutant une émotion non feinte à une conclusion qui n'en manque pas.

 

Certains pourront critiquer quelques Deus Ex Machina (mais finalement, tous les Star Wars en contiennent), mais l'ambition folle du film balaye tout. Et les derniers mots de Rey ainsi que l'endroit où elle les prononcent resteront longtemps dans nos mémoires. A ce propos,  c'est la première fois qu'une trilogie se termine sur du texte. Le retour du Jedi voyait la victoire des rebelles sans paroles et Luke observant ses mentors et son père. La revanche des Sith voyait Obi Wan posant les fondations de la rébellion en amenant Luke sur Tintouine tandis que les deux Sith observaient la future étoile de la mort. Ici, L'ascension retrouver l'optimisme de l'épisode VI et cette sensation que tout est possible, cette trilogie ayant été une conclusion pour tous les personnages classiques de la saga, y compris Yoda (qui se rappelle que sa mort fut jugée expéditive en 1983 ?).

 

Quid du futur de Star Wars ? On peut envisager une nouvelle série avec la nouvelle génération d'acteurs apparus dans la Postlogie, mais il semble que Disney veuille choisir un autre chemin.

 

Mais quoiqu'il en soit, savourons ce fabuleux épisode et rendons grâce à Abrams d'avoir offert à Rey et Ben Solo le destin qu'ils méritaient !!

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2019 2 29 /10 /octobre /2019 12:18
Annulation de la trilogie Star Wars par les créateurs de Game of Thrones

J'avoue que ce n'est pas une nouvelle qui est faite pour me déplaire ! La trilogie Star Wars que les créateurs de Game of Thrones , David Benioff et DB Weiss ,  devaient réaliser pour Disney a été annulée.

 

La raison invoquée est que, ayant signé un contrat (de 220 millions de dollars) avec Netflix, les deux hommes se sont rendus compte qu'ils n'auraient jamais le temps de courir après deux lièvres. Cela parait logique.

 

Evidemment, la toile bruisse de rumeurs et certains évoquent le fait que Disney n'aurait pas donné la même liberté que Netflix à Benioff et Weiss. Pas faux. Après tout, le retournage d'une partie de Rogue One et le renvoi des deux premiers réalisateurs de Solo montrent bien que la firme de Burbanks, si elle donne les moyens des ambitions, n'offre pas la sécurité artistique que cherche tout réalisateur. En clair, personne n'aime voir le studio remonter votre projet dans votre dos ou vous mettre à la porte !

 

Mais, personnellement, je pense que la vraie raison est que Disney est toujours échaudé par l'échec de Solo et mise désormais tout sur sa plateforme de Streaming, Disney +. L'arrivée de Mandalorians (dont la BA est très alléchante) le montre ainsi que l'annulation des films consacrés à Obi Man Kenobi (qui pourrait lui aussi revenir sous forme de séries) et Bobba Fett. Un film Star Wars au cinéma, c'est désormais au minimum 200 millions de dollars (quand Lucas n'en dépensait que 110 pour la prélogie) et avec les frais de promotion, il doit engranger au moins un demi-milliard pour ne pas être déficitaire. Or, Solo et ses 392 millions de recettes mondiales ont creusé un sacré trou dans la comptabilité de Disney, montrant qu'il ne suffit pas d'afficher le logo SW pour que les spectateurs se rendent en salle. 

 

Ce qui est rare est précieux. Lucas l'avait compris en ne multipliant pas les films cinémas, développant son univers via les romans, comics et jeux vidéos. Disney est sans doute en train de se dire la même chose, mais en y ajoutant les séries télé. Mais là aussi, gare à l'overdose. Si Mandalorians semble être une réussite, nul ne sait si toutes les séries le seront.

 

Mieux vaudrait se concentrer sur quelques projets plutôt que de balancer tout azimut. 

 

Et puis, de vous à moi, je ne suis pas certain que l'univers d'écriture de Game of Thrones, très adulte (et s'appuyant sur des livres d'exception) aurait permis à Benioff et Weiss d'imaginer quelque chose d'entièrement neuf.

 

Bref, un mal pour un bien à mon avis.

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2019 2 22 /10 /octobre /2019 13:53
Rise of the Skywalker, la BA finale !

Encore quelques semaines et on connaitre enfin la fin de la saga Star Wars ! Cette ultime bande annonce dévoile pas mal de choses (Palpatine , Lando) et montre que Kylo-Ren semble se tenir sur une corniche bien étroite entre bien et mal, mais , et c'est le but de toute bonne bande annonce, n'en dit pas trop et devrait laisser suffisamment de surprises pour tout fan de la saga !

 

Je me permets de rejoindre mon camarade Sid, du blog Salles Obscures 2 : oui, nous avons le droit d'aimer la prélogie et Les derniers Jedi sans nous faire insulter ! Les petits censeurs du Web commencent sérieusement à nous gonfler avec leurs opinions ultra-tranchées et qu'ils veulent absolument imposer aux autres !

 

Fan de Star Wars depuis 1977, je ne me reconnais pas en ceux qui se disent gardiens du temple  et qui refusent tout autre avis que le leur.

 

En attendant, apprécions cette dernière vision avant le film final !

Partager cet article
Repost0
24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 20:29
L'empereur s'affiche sur Rise of the Skywalker !

Cette fois, c'est clair, Palpatine sera bien de retour dans l'épisode IX ! Sous quelle forme ? On n'en sait encore rien ! Clone  - l'hypothèse la plus probable, elle avait été exploitée dans la fabuleuse mini-série L'empire des ténèbres qui voyait Luke se mettre au service de l'Empereur - ou alors sous forme de fantôme de force , peut être ?

 

Toujours est-il que JJ Abrams veut boucler tous les films (bonne chance quand même après les révélations qu'a mis en place  Ryan Johnson !) et il est finalement logique que celui par qui tout a commencé soit présent !

 

Des rumeurs parlent également d'une Rey qui passerait du côté obscur.

 

Bon, on ne sait pas grand chose et, comme toujours, c'est tant mieux !!

 

Il y a eu pas mal d'annonces sur la série The Mandalorian, mais ce sera pour un prochain article !!

Partager cet article
Repost0
7 juin 2019 5 07 /06 /juin /2019 06:43
Vanity Fair publie de nouvelles images de l'épisode IX.

La promotion de l'épisode IX commence tranquillement. Après le premier trailer, des images du film et de tournages apparaissent dans les magazines US et, par ricochet, sur la toile. Vanity Fair en a publié quelques unes que je reproduis ici. Certaines avaient déjà été vues, notamment celle avec Lando dans le cockpit du Faucon Millenium , d'autres sont inédites comme celles où l'on voit - enfin - les chevaliers de Pen !

 

JJ Abrams en tournage en Jordanie

JJ Abrams en tournage en Jordanie

Les chevaliers de Ren

Les chevaliers de Ren

Lando, Chewie et Poe.

Lando, Chewie et Poe.

Luke sera présent ! Sous forme de flashbacks ?

Luke sera présent ! Sous forme de flashbacks ?

Le général Pryde, nouveau venu au Premier ordre

Le général Pryde, nouveau venu au Premier ordre

Partager cet article
Repost0
16 avril 2019 2 16 /04 /avril /2019 16:36
Episode IX a donc son titre français

Et sans surprise, c'est une traduction simple du titre US : L'ascension de Skywalker !!

 

Un titre suffisamment énigmatique pour intriguer. Parce que de ce que l'on sait, des Skywalker, il n'y en a plus : Anakin est mort, Luke s'est fondu avec la force et Leïa, même si elle apparait dans la bande annonce, la mort de Carrie Fisher a rendu très compliqué une plus grande implication dans la saga.

 

Alors qui ? Rey ? Ce serait l'hypothèse la plus simple, mais elle me semble trop facile. Kylo Rien ? c'est un Solo plus qu'un Skywalker.

 

Ou bien un nouveau personnage ? Bref, rien qu'avec un titre, JJ Abrams nous met en ébullition !!

Partager cet article
Repost0
14 avril 2019 7 14 /04 /avril /2019 08:36
Episode IX - The Rise of Skywalker

Etant en Espagne (A Barcelone plus exactement) toute cette semaine, je n'ai pu regarder de manière satisfaisante le premier trailer de l'épisode IX qu'hier. Et force est de reconnaître que la force est toujours aussi puissante. Et surtout qu'il semble bien que JJ Abrams ait choisi de conclure la saga de manière "classique" après le surprenant virage des Derniers Jedi.

 

Entre une scène inspirée de la mort aux trousses où Rey se jette sur un Tie, l'apparition de Lando, les dernières images de Leia, les paroles de Luke et le rire de l'Empereur (?), la bande annonce ne montre pas énormément de chose, mais c'est tant mieux !

 

The rise of Skywalker devrait donc mettre un terme à une histoire commencée il y a 42 ans et rien que son titre est énigmatique. Le Skywalker du titre, est-ce Luke ? ou bien un autre membre de cette famille qui influe sur la galaxie depuis des années ? 

 

Que nous réserve cette épisode ? Comment Abrams a-t-il réussi à renouer les fils du Réveil de la Force et des Derniers Jedi ? Et surtout, cet épisode IX sera-t-il le pendant de La revanche des Sith, à savoir un chef d'oeuvre absolu ?

 

Je ne ferai pas d'analyse de cette bande annonce. Des tas de personnes le font sur le web et je n'ai pas envie de gâcher ma surprise. Je n'irai pas non plus voir ces vidéos où la moindre image est décortiquée. Ou plutôt si, mais je le ferai en janvier 2020, une fois que le film sera sur les écrans depuis quelques semaines.

 

Mais l'attente est de plus en plus insupportable !!

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment