Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 14:43

Le pitch : 4 copains de longue date décident d’acheter une jument afin de gagner, enfin, aux courses hippiques.

 

Ce qui est rafraîchissant avec les films de Fabien Onteniente, c’est qu’ils gravitent toujours autour de thèmes et de gens simples. Ou alors, ils bombardent une personne simple dans un univers complexe, comme dans Jet Set. Ici, c’est l’univers des turfistes qui est abordé, mais pas de manière aussi approfondie que dans Camping ou Disco. En fait, le turf est un prétexte pour raconter l’histoire, ou plutôt les histoires de 4 amis, légèrement bras cassé et souvent en galère. Et comme dans toutes les histoires d’amitié, il fallait évidemment un casting aux petits oignons afin que le film prenne.

 

C’est le cas ici. Le quatuor est remarquablement bien choisi, Edouard Baer en tête. Chaque personnage incarne une facette différente du turfiste et le film prend le temps de nous les présenter via la voix-off de Baer. Chabbat est étonnamment sobre (donc bon), Lucien Jean-Baptiste (La première étoile) est excellent dans un rôle de comptable angoissé sur qui pèse un lourd consciencieux footballistique et Philippe Dusquenes rempile dans le style qu’il remplissait déjà à merveille dans les Ch’tis, à savoir un homme simple et généreux. Si l’on ajoute Depardieu en escroc plutôt sympathique et Sergi Lopez excellent en dresseur de chevaux, on a donc les ingrédients d’une bonne comédie.

 

Une bonne comédie visible par tous, je tiens à le préciser. Ici, point de gags scabreux ou en dessous de la ceinture, ni de grosse farce. Le comique vient, comme souvent chez Oteniente des dialogues et des situations légèrement décalées. L’histoire est simple et la conclusion connue dès le départ (Quand le quatuor achète la jument, le spectateur se doute bien qu’elle gagnera la dernière course), même si un petit accident de parcours relance légèrement le suspens au trois quarts du film. Mais là n’est pas le propos. Turf ne prétend rien révolutionner, mais simplement divertir, faire passer un bon moment. Par rapport à Camping 2, qui brassait trop de thèmes, le film est bien plus épuré, ne s’embarrasse pas de détours tortueux et ne cherche jamais à ce faire passer pour ce qu’il n’est pas.

 

Ce qui ne veut pas dire qu’il soit bâclé. Excellent technicien, Onteniente soigne ses films, ses décors, sa lumière, ses mouvements de caméra. Le petit making of (trop court, hélas) montre bien son exigence envers ses comédiens, y compris pour des scènes où l’en entendra juste la voix du commentateur des courses. Les quelques effets visuels, notamment les chevaux mécaniques, sont invisibles et la jeune comédienne Vahina Giocante, qui joue le jockey a dû s’astreindre à un entraînement draconien. Le réalisateur offre donc un beau film, léger et frais.

 

Cependant, l’échec public du film peut s’expliquer par cet apparent manque d’ambition.Ni film social ni film traitant d’un sujet de société comme le fut Intouchable, Turf a le tort de se dérouler dans un univers méprisé par la critique et le politiquement correct. Pourtant l’univers des courses n’a rien de malsain et, je le répète, c’est surtout la trajectoire de ces 4 amis qui priment dans l’histoire. Si on ajoute une sortie bâclée (la promotion s’est limitée à des affiches dans les gares) et une date pas adéquate (février n’est pas vraiment une bonne période pour les comédies), Turf ne pouvait qu’aller au casse-pipe. C’est bien dommage car le public s’est donc passé d’un bon moment qu’il aurait pu vivre en famille. La vidéo permettra peut-être une séance de rattrapage, d’autant que le Blu-Ray délivre une très belle image, que les bonus sont sympathiques et que l’on peut voir plusieurs fois le film sans se lasser.

 

En ces temps où la moindre comédie se veut assener des vérités et des opinions, parfois discutables, il est bon de voir un film simple, animé par des acteurs qui veulent juste faire plaisir au public sous la houlette d’un réalisateur qui ne cherche pas à réinventer la roue, mais à faire un bon et un beau travail. Un film d’artisan en somme.

 

Turf (****)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment

Rogue One