Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 17:07
Un cri dans l'océan (*** 1/2*)

Le pitch : Alors qu'elle pénètre sur un bateau de croisière en mer de Chine qu'elle entend piller, une bande de truands a la surprise de découvrir qu'il n'y a quasiment plus personne à bord...

 

Très bonne surprise que ce Cri dans l'Océan, 3e film de Stephen Sommers après Le livre de la Jungle et Huckleberry Finn (et son premier scénario original) !! Sorti en 1998, un an avant La Momie qui le vit vraiment connaître du grand public, Deep Rising (en VO) fut un échec cuisant aux USA (11 millions de dollars de recettes et guère plus dans le monde) , mais il permit à Sommers de se roder côté effets visuels.

 

Et à la vision du film, on peut dire que cet échec n'était pas mérité. 

 

Certes, les personnages sont taillés à la serpe et le héros, Finnegan , interprété par un très bon Treat Williams, est assez naïf pour embarquer une bande surarmée dans son bateau.

 

Ok, le scénario n'est pas toujours crédible et quelques baisses de tensions permettent d'aller se chauffer un thé sans trop perdre le fil de l'histoire. 

 

Bien sûr, on peut critiquer les whodunit et autres Deus ex machina propres à toute série B.

 

Et oui, la musique est parfois tellement atroce qu'on regrette celle de La croisière s'amuse.

Mais...

 

Stephen Sommers prend un pied formidable à sacrifier ses personnages, à balancer des morts bien répugnantes (la découverte de la salle remplie de cadavres à moitié digérés) et à accumuler les péripéties sans se préoccuper vraiment de logique.

 

Qui plus est, le film est servi par de très bons effets visuels. Sommers a sans doute dû se dire en voyant Abyss "Dommage que le colonne d'eau n'ait pas des dents et ne soit pas plus véloce". 

 

D'autant plus que la créature ne fait pas qu'engloutir marins, passagers et truands, elle défonce les coursives, explose les portes, fait des trous dans la coque et là ce sont d'impeccables effets mécaniques qui prennent le relais. 

 

En fait, Stephen Sommers réalise sérieusement un film qui ne se prend pas au sérieux, avec un grand professionalisme tout comme il le fera avec les momies, Van Helsing ou GI Joe. On lui donne des moyens, il s'en sert et entend distraire le spectateurs.

 

A noter, la prestation convainquante de Famke Janssen, en mode pré-Jean Grey. Sans atteindre les sommets de la saga X-Men, l'ex méchante de Golndeye passe facilement de la femme fatale à la cambrioleuse pour finir en faire valoir d'action du héros. Pas si mal !!

 

Au final, sans être un chef d'oeuvre, Un cri dans l'océan est donc une très bonne série B, distrayante, bien foutue et , avec le recul, elle contient déjà tout le cinéma de Stephen Sommers. Dommage que le cinéaste tourne désormais bien moins car finalement ce type de film manque quelque peu de nos jours.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salla Obscursium Invocat
  • Salla Obscursium Invocat
  • : BO US, BO France, BO Mondial, chroniques ciné, Chroniques DVD..... Toujours sans concessions et politiquement incorrect !!
  • Contact

  • Dave
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?
  • Enseignant, fan de cinéma et de métal, chanteur dans différents groupe de métal, collectionneur de tout ce qui touche à Star Wars... what else ?

La côte

***** Chef d'oeuvre !!

**** Très bon, allez y vite !!

*** 1/2 * Entre le bon et très bon, quoi...

*** Un bon film

** Moyen, attendez la vidéo

* Comment ai-je pu aller voir ça ??

L'affiche du moment

Rogue One